Mondial du Lion

Le Lion suite et fin

Tom McEven n’aura pas remporté les 6 ans qu’il dominait depuis le dressage. Deux barres et la huitième place. C’est donc Ingrig Klimke qui s’impose. Un peu surcotée au dressage, pas très inspirée au CSO… mais on aime cette grande championne. Cooley Rosalent second sous la selle d’Oly Townend d’un cheval à suivre. Karim et Embrun sont les derniers du classement à la huitième place. Stéphanie Werthmann qui avait négocié le retrait de son refus sur le cross termine 17ème dix place devant Didier Dhennin.
Dans les 7 ans, Sophie Leube a fait entendre pour la seconde fois l’hymne allemand.  Une belle victoire pleine d’émotions pour cette jeune cavalière et son tout bon Sweetwaters Ziethen. Le reste du podium est tricolore avec des chevaux d’avenir, celui de Donatien devant celui de Nico à 4 points mais ça aurait pu être pire. On y croit à ceux-là tout comme à Dame Decoeur Tardonne la partenaire de Camille Lejeune qui a fait très forte impression sur le cross. On l’avait mal jugé à 6 ans, la pauvre avait fait son mondial avec une piro. Karim et Tom font une belle remontée pour intégrer les top ten mais ce n’est qu’un maigre consolation pour ce dernier qui a raté son mondial même si ses protégés n’ont pas démérités. Ce n’est que partie remise. 

Le Lion, 7 ans après dressage

Chez les 7 ans, les juges ont peut-être été plus généreux lors de cette deuxième journée.. ou pas… ou pas avec tout le monde. Il n’empêche que la seconde place de Nicolas Touzaint avec Diabolo Menthe est amplement méritée. Le cheval a un équilibre naturel qui le rend à l’aise dans cet exercice mais c’est surtout une équitation irréprochable de son cavalier qui a fait la différence. Idem pour Donatien Schauly qui décroche la 5ème position avec un Dgin du Pestel Mili dont la mise en main n’a pourtant pas l’air toute simple. Tom Carlile reste dans le top ten avec Darmagnac de Beliard mais ne parvient pas à améliorer son score avec Spring Thyme de la Rose qui a quasiment fait toute la reprise au galop… solitude… Gireg Le Coz recule de 6 places mais à moins de 6 points de la tête. Ugo Provasi est 14ème avec une Quasary du Hans beaucoup plus posée que d’habitude, presque trop. Martin Denisot quant-à-lui ferme la marche de la première moitié du classement.

Place aux cross qui semblent techniquement accessibles mais certains chevaux ont peu couru cette année. Reste l’inconnu de la tenue sur la distance et le chrono. En tout cas ce n’est pas le public qui impressionnera les chevaux même on annonce 80 personne de plus sur le site demain…. les commissaires !

Le Lion, 6 ans après dressage

Peu de changement dans le classement du dressage pour les 6 ans. Tom McEwen et MHS Brown Jack restent en tête tandis que Karim et Embrun de Reno conservent le meilleur score tricolore maintenant à la dixième place. Sophie Werthmann, l’élève de Jean Franck Girard et Eventing de Fay sont 12ème après une prestation homogène. Didier Dhennin et sa girafe Eden des Muzes IFCE ont été 3ème pendant tout le travail au trot et même le galop a été plus difficile le résultat pile en milieu de tableau est « mieux qu’espéré ».

Seconde Ingrid Klimke n’a pas dit son dernier mot, elle aurait d’ailleurs été en tête si Cascamara n’avait pas trottiné au pas.

Le Lion premier jour

Huis clos, pas de village, on est un peu perdu. Les services préfectoraux du 49 ont été mous du slip. Dommage mais il reste l’essentiel : le sport même avec moins de partant que d’habitude ( 43 7 ans contre 67 l’année dernière).

Prestations en demi-teinte et pingrerie des juges un seul couple par génération a dépassé les 70% pour cette première journée de dressage. Ils prennent bien sûr la tête : Tom MCEWEN / MHS BROWN JACK dans les 6 ans et Sophie LEUBE et l’élégant SWEETWATERS ZIETHEN TSF dans les 7 ans. On se souvient que ce Trakehner avait raté la victoire l’an passé à une barre sur le CSO.

Du côté Français, pas de quoi pavoiser. Seul à passer dans les 6 ans Karim a laissé les juges sur la mauvaise impression du début de reprise sans lâcher par la suite les points que méritait EMBRUN DE RENO. Ils sont 5ème. Chez les grands, Gireg est sorti de piste content de DRAKKAR LITTORAL malgré des petites fautes tandis que Thomas était furieux de la note attribuée à DARMAGNAC DE BELIARD malgré une grosse faute. Ils sont respectivement 5ème et 4ème.  Sur les 14  bleus engagés, 8 restent à passer demain. Nous y serons. 

Subscribe to RSS - Mondial du Lion