Les articles

Onglets principaux

Congratulazioni a Nico !

Nic Touz a fait carton plein en Italie. Sur le CCI4S de vairano il est prmier avec VendéeGlobe'Jac HDC et troisième avec Absolut Gold devant Victor Levecque accoscié à RNH MC Ustinov.

Bonne retraite !

Belton

La saison anglaise est parie sur les chapeaux de roues.  C’est Tom McEwen qui s’est imposé dans le CCI-S4* (CIC3* pour ceux qui sont resté à l’ancienne heure) avec Figaro Van Het Broekhhoe. Il devance une Laura Colett en forme seconde avec London 52 et 4ème  avec Mr Bass. Camille Lejeune continue son chemin après sa victoire à la première étape du grand national, il signe la meilleure performance de la délégation tricolore avec la huitième place de Tahina des Isles. Astier Nicolas qui était forfait avec Alertamalib’Or finit 22ème avec Arpège du Mansel. Sidney Dufresne était là pour travailler en témoigne le chronomètre dépassé de plus d’une minute avec ses deux chevaux. Plus loin Luc Château écopait de 20 points avec Troubadour sur un obstacle anodin d’un tour difficile où le couple vice-champion du Monde était décidait d’abandonner.

Ciao bouboule

Yardland Summersong vient de tirer sa révérence. Cheval de légende tant sur les terrains que dans les studbooks il a fait une bonne partie de la carrière de sa cavalière et des médailles de l’histoire de notre sport. Une histoire vielle de 31 ans puisque l’étalon n’avait que 2 ans quand il a tapé dans l’œil d’Henri Duroy dans ses praires anglaises natales et que c’est à 33 ans que l’histoire s’achève dans celle de Rusas.
Amicales pensées à Crinette.

Coup dur pour Upsilon

Les chevaux savent si bien nous transporter de joie… autant que nous anéantir. Tom Carlile en fait l’expérience et nous le soutenons de tout cœur. Son crack d’Upsilon a été foudroyé par une affection virale neuropathogène probablement un cousin du virus de la rhinopneumonie. Il s'en remet doucement mais à moins d’un miracle, la carrière sportive si exceptionnelle du fils de Canturo ne connaitra pas de suite. Qu’en sera-t-il de celle non moins prometteuse de reproducteur ? Souhaitons bon vent au gris dans ce qui ressemble à une retraite anticipée. Il est et continuera d’être choyé et aimé.

BADMINTON ENTRIES

Finale à Lamotte

Un complet ça se perd sur le CSO. Rarement l’adage n’aurait été aussi vrai. L’ultime test avec seulement trois sans faute dont aucun dans les 7 premiers du classement provisoire a douché bien des ambitions. Marie Charlotte avait un refus d’avance. Sillas a mangé son joker en s’arrêtant sur ce  gros oxer en fin de ligne où les chevaux se reculaient beaucoup. Une barre de plus et adieu la victoire. Même Punch de l’Esques, la machine à sans faute de Karim, n’a pas réussi le score vierge. Au passage on apprécie la bascule à 0,4 pts de pénalité par seconde dépassé.
Au final la victoire est revenue et c’est une première à Camille Lejeune avec Uster de Chasnay que Maud Gonzales lui a confié depuis la saison dernière. Début en Fanfare donc pour cette seconde écurie Forestier  souligné par la  4ème place de Clara Loiseau / Wont Wait.

Lamotte après cross

Le cross a tenu ses promesses sous un petit rayon de soleil particulièrement bienvenu. 12 couples n’y ont encouru aucune pénalité. Peu d’incident donc mais des problèmes pour quelques-uns qui avaient brillé au dressage  avec Aisprit de Loge et Vidoc de Tael qui écopaient comme 20 points sur le dernier gué ou Quoriano qui s’arrêta par trois fois sur la première combi. Trois refus éliminatoires aussi pour un  Minos qui commence à accuser ses 19 printemps. Un  petit bout de terrain acheté par Hélène Vattier, toujours sur ce dernier gué avec ses haies décalées. Chute également pour Thomas Piejos avec sa jument mais il se rattrapait avec son second cheval pour décrocher une prometteuse 4ème place au provisoire. Devant, Marie Charlotte a confirmé s’offrant une barre d’avance à l’approche du CSO devant Mathieu Lemoine / Tzinga d’Auzay, Karim Laghouag / Punch de l’Esques.

Premier acte de la première étape

Ils sont peu nombreux à être venus grelotter au Parc Equestre Fédéral. Il y a ceux qui reprennent au Portugal, ceux qui débuteront à Belton et ceux qui sont déjà à l’infirmerie. Au final les héros de 2018 médaillés à Tryon où lauréats à Pau ne sont pas à cette première étape du Grand National… enfin presque puisque les vainqueurs du dernier 2* palois, Gireg et Aisprit sont installés en seconde place après le dressage. Ils suivent Marie Charlotte et Sillas qui semblent avoir mangé du lion. A 75 % tout rond le couple a pris une option sur la suite des évènements. Le cross qui s’annonce pour les 32 participants ne sera pas de tout repos. Gros, avec des difficultés précoces, et des distances longues, le classement pourrait bouger.

Pour les vieux

En exclusivité on vous livre la sélection pour Luhmühlen en stage à Saumur. Bon d’accord c’est pas pour les Europe de cette année, c’était pour les championnats du Monde de 1982. Une photo ressurgie d’un tiroir chez Didier Courrèges qui nous l’a gentiment prêtée.
Les plus jeunes vont se demander « qui c’est ceux-là ? ». Ils reconnaitront quand même celui qui est toujours performant (il montait En Douce à l’époque). Les plus vieux ressentiront un peu de nostalgie avec une pensée pour celui qui n’est plus de ce monde. Il y avait le coach qui a posé les bases techniques du complet moderne. Il y avait le champion de France de l’époque qui allait réaliser la meilleure performance française à ces mondiaux. Il y a avait le facétieux cavalier de Flamenco. Il y avait encore le partenaire de Gulliver B qui sera champion de France l’année d’après et auteur d’une belle performance aux JO de Los Angeles encore un an plus tard. Il y avait enfin celui qui 10 ans plus tard sera papa d’une petite fille qui à ses chances pour une sélection cette année … à Luhühlen. La boucle est bouclée.

Pages