Les articles

Onglets principaux

Le club des Aix

Le rideau est tombé sur la compétition de « polyvalence » d’Aix la Chapelle. Une édition à part après l’annulation en 2020 et pour cette année un décalage de deux mois entre JO et championnats d’Europe. 38 couples contre 43 d’habitude avec des effectifs qui sauf coté anglais peinent à se renouveler et un absent de marque à domicile : Michi Jung.
Sur 6 équipes, la France pouvait espérer faire mieux qu’avant dernière après le dressage, c’était sans compter avec les facéties de Birmane. Dès la première épaule en dedans la jument a regardé son cavalier dans les yeux et ce dernier n’a jamais réussi à la remettre dans les rênes. La pire reprise de leur histoire à moins de 62%. A l’opposé Gireg et Aisprit faisaient une top prestation avec un superbe travail au galop. A la clé une troisième position et même la tête pour un des juges. Le CSO a comme d’habitude bien rebattu les cartes sur l’immense terrain de la Soers. Un double très fautif, un chrono très serré et ce ne sont que trois couple qui n’y ont pas alourdis leur score dont le future vainqueur et Yoshiaki Oiwa en quête de revanche après sa chute olympique. Un petit 4 point pour Aisprit de la Loge le laissait encore dans la course à la huitième place. On comptait sur le cross pour une remontada et on y a cru longtemps puisque dans la dernière minute Gireg et Aisprit était dans les mêmes temps intermédiaires que le plus rapide du jour Will Coleman et Off the Records à seulement 2 secondes du maxi. Un petit genou un peu lent sur l’entrée de l’avant dernier gué. La seule chute du cross. La seule élimination du concours. Pas de bobo autre qu’une grosse déception, mais ce couple est fantastique. On l’a déjà vu et on le reverra. A la fin de la foire c’était Tom qui faisait le moins mauvais résultat d’une équipe de France bonne dernière.  Ce n’était pas le jour ni la saison de Birmane. Pas mieux pour Regis Prud’hon et Tarastro dernier en individuel ou Camille Lejeune / Noreway Harry plus à l’aise au Grand Complet. Non la seule bonne nouvelle dans nos rangs est ce qu’ont fait Romain Sans et Unétoile de la Serre qui étaient là pour faire leurs armes en individuel. Ils sont entrés par la grande porte dans la cour des grands avec maitrise et justesse. Une belle et prometteuse 20ème place malgré 3 barres au CSO.
Au final ce sont des résultats inédits puisque Will Coleman pour sa première participation décrochait la première victoire américaine. Première participation mais pas première venue puisque  l’Américian et Off the Record étaient à Aix pour leur préparation olympique en tant que remplaçants pour Tokyo. Première aussi pour les Britts. Jamais l’équipe de Grande Bretagne n’avaient remporté la prestigieuse coupe de nations Allemande, c’est fait et avec la manière. Laura Collett une des rares anglaise à avoir déjà gravi le podium Allemand étaient 4ème avec Mr Bass son cheval d’équipe et seconde avec le plus irrégulier Dacapo. Après les JO et avant les Europe où les britanniques sont encore favoris sans compter les couples performants alignés en 5*, le réservoir Grand Breton semble inépuisable. Si la domination est qualitative aucune nation ne peut rivaliser sur la quantitatif... On va quand même tenter de se refaire la semaine prochaine.

Sélections pour le Mondial du Lion

Les 7 ans

Ballyshan Contender / Astier Nicolas

Black Pearl Z / Julie Bordenave

Carentina d’Orvaux Z / Héloïse Le Guern

Casanova de Bel Air Z / Benjamin Massié

Elastic Girl Blanche / Alexis Goury

Élispo de la Vigne / Sébastien Cavaillon

Elton des As / Julie Simonet

Embrun de Reno / Karim Laghouag

Enpleincoeur Tardonne*IFCE / Arnaud Boiteau

Epsilon First Lady AA / Thomas Carlile

Esperenzo / Sébastien Chemin

Étoile de Béliard / Thomas Carlile

Réservistes

1/ Oracle de Champenotte / Eddy Sans

2/Édition Fonroy / Benjamin Massié

 Les 6 ans

Fair Lady des Broucks / Thomas Carlile

Faisons Un Rêve / Fabrice Saintemarie

Figaro Fonroy / Benjamin Massié

Réservistes

1/ Fibonacci de Lessac / Nicolas Touzaint

2/ Fashion Fonroy / Gwendolen Fer

Le règlement stipulant qu'un cavalier ne peut monter que deux chevaux sur l'ensemble du championnat, Thomas Carlile et Benjamin Massié, ayant respectivement trois chevaux sélectionnés, effectueront leur choix lors de la clôture des engagements le 27 septembre.

Rebondissement à Granville

Aachen CCIO-4*S

La sélection européenne

Donatien conserve la tête après le cross du Grand National du Pin (CP)

C'est sur un cross de 3 290 m et 33 efforts que se sont élancés ce matin les 28 couples au départ de la Pro Elite de cette 5ème et dernière étape du Grand National FFE - AC Print.  
Quatorze couples signent le maxi sur ce cross aux pieds du Château du Haras National Du Pin et dessiné par Pierre Le Goupil. 
L'Adjudant Chef Donatien Schauly conserve ses 27.4 pts de Dressage avec Tsar du Manaou*Mili en faisant partie des couples sans faute et dans le temps imparti. 
Nicolas Touzaint (Ecurie Nicolas Touzaint - Royal Horse) remonte d'une place avec Valère de Bonnières et occupe dorénavant la 2e place de l'épreuve. 
Avec sa deuxième monture, Dgin du Pestel*Mili, l'ADC Donatien Schauly en profite pour passer de la 5e à la 3e place. 
Saut d'obstacles prévu demain après-midi à partir de 13h. 

Donatien prend la tête du dressage au Grand National du Pin (CP)

C'est parti pour la 5e et dernière étape du Grand National FFE - AC Print de Concours Complet. C'est au Pin au Haras qu'elle a lieu à partir d'aujourd'hui et jusqu' à vendredi. 
28 couples étaient au départ cette après-midi du test de Dressage sur la carrière Furioso du site.
C'est finalement l'ADC Donatien Schauly, engagé avec pas moins de 4 chevaux dans cette épreuve qui s'empare de la tête du classement provisoire. Avec Tsar du Manaou*Mili, sa dernière monture de l'épreuve, il termine avec une note de 27.4 points. 
La 2e place de l'épreuve est pour Thomas Carlile (Ecurie Carlile - Ecurie Astier) avec Zanzibar Villa Rose Z, noté à 27.7 pts.
Nicolas Touzaint, récemment médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Tokyo (JAP) est quant à lui 3e de l'épreuve avec Valere de Bonnières (28.4 pts) qui avait entre autres remporté la Pro 1 lors de l'étape du Grand National FFE - AC Print du Lion d'Angers (49).
Place au cross demain à partir de 10h.

Un Grand Dieu dans la famille

Depuis le 23 août, Thibaut Vallette a pris ses fonctions d'écuyer en chef du Cadre Noir de Saumur. Il occupe également celles de Directeur national du pôle équitation de tradition française, performance sportive et moyens équestres. À ce titre, il rejoint le comité de direction générale de l'IFCE et prend part aux choix stratégiques de l'établissement.

Blair Castle

Astier et Babylon victorieux du 4* de Blair l'année dernière sont seconds cette année. Récit en images chez nos amis de Eventing Nation

L'Allemagne triomphe, la France sombre

En l’absence des Anglais, l’Allemagne a tout raflé à Segersjö : 6 médailles dont toutes celles en or, une belle moisson pour la coach championne olympique.
Du côté Français on fait grise mine car il y avait de l’espoir. Chez les juniors Lisa Gualtieri était troisième du dressage mais manquait un fanion sur le cross. L’équipe 4ème avant le CSO pouvait espérer remonter mais avec les 3 barres de margaux Lemière, ce sera finalement la cinquième position.  La meilleure performance tricolore sera finalement celle de Noémie Bosc 8ème.
Chez les jeunes cav les espoirs étaient encore plus forts avec la seconde place de l’équipe et de Anouk Canteloup acquises au dressage et conservées après un cross sélectif. Hélas plus de drop score après l’élimination Chiara Autin et Urban Legend Blues pour trois refus. Ce fut donc la douche froide lors de l’ultime inspection des chevaux : Udine Jolimon Béarn n’était pas présenté ce qui détruisait l’équipe et Daniel del Imperméable n’était pas accepté ce qui ruinait les chances individuelles. Pas toutes les chances puisque Julie Simonet, 12ème du dressage, 6ème après le cross remontait vers le bronze après « seulement » 4 points de Sursumcord’Or au CSO. Après 4 championnats d’Europe à succès chez les juniors, Julie fait une belle entrée dans la catégorie supérieure et console la team France malheureuse en Suède.

Pages