And the winners are....

Catégorie:

Que ce sport est exaltant quand ça veut sourire. Que c’est dur quand ce n’est pas le cas. Trois Français dans les 10 premiers, ont devrait exalter et on n’y arrive pas. Christopher Six 4ème et révélation de ce concours suscite l’admiration autant que la frustration : ses deux secondes d’hier lui coutent le podium. Non vraiment même si on est loin de la déculottée de Strzegom cette édition des championnats d’Europe nous restera en travers de la gorge. L’éviction de Trompe l’œil d’Emery a commencé le travail de sape. Si vaillant sur le cross avec son cavalier si mur du haut de ses 24 ans, son petit bobo de crampon suite au sous-marin dans le deuxième gué fut dur à avaler. Idem pour les deux barres de Karim et Punch. On savait que le petit Anglo n’était plus la machine à sans-faute qu’il avait pu être par le passé mais tous les Français de bord de piste ou de fond d’écran voulaient y croire. Nico a alors relevé le gant remettant les bleus en selle avec un Absolut Gold à la hauteur des espoirs qu’il suscite.  Bref tout reposait sur les épaules de Thibaut à la fois pour la médaille individuelle et par équipes avec les espoirs les plus fous nourris par la belle georgette d’Oliver Townend sur la palanque. On pouvait y croire avec cette course plate à 40% de sans faute… Las dès le numéro 5 les médailles de bronze s ‘envolaient vers l’Irlande et le talentueux Cathal Daniels en individuel et vers la Suède par équipe. Depuis chez eux à Malmö, et à part Blair Castle en 2015, les Suédois sont toujours sur le podium. Les deux sésames olympiques sont donc pour la Suède et l’Italie. L’Allemagne reprend le flambeau à domicile : 4 médailles d’or par équipes sur 5 championnats, qui dit mieux ? Pour l’or individuel Jung n’avait droit à rien. Son quatrième titre individuel s’envola sur la sortie du double. Ingrid Klimke devient à égalité avec Pippa Funnel la seule à conquérir deux titres (qui plus est consécutifs) avec le même cheval, la classe et le charme en prime. C’était déjà à Luhmühlen (1999) deux ans avant un championnat en France (Pau). Le flambeau est transmis pour le Pin. On prépare l’avenir. Une double médaille en chocolat c’est bien mais que c’est frustrant !