Badminton : une journée pas ordinaire

Catégorie:

Quel cross mes aïeux ! Les anglais qui ont le sens de la litote parlent de « challenging course ». Il ne reste que 35 concurrents. Aucun maxi et celui s’en approchant le plus, à tout de même 29 secondes, remonte de la 41 ème à la seconde  place ! Il s’agit de Tim Price et Ringwood Sky Boy pour la Nouvelle Zélande. Ils sont à plus d’une barre derrière Paul Tapner et Kilronan seuls rescapés du haut du panier après le dressage et qui ont eu la chance de "crosser" en début d'après midi. Ils sont suivis de Pascal Leroy et Minos de Petra qui ont fait la démonstration de la journée remontant 27 places ! Un parcours fluide et sans heurts d’un bout à l’autre. Une grande fraicheur en fin de tour là où tous les autres étaient à la peine. On avait même l’impression que le pilote prenait son temps mais on sait que le braquet de Minos est trompeur. Bref, les Français sont à 6,1 points du rêve et, aux dernière nouvelles « Minos est en super forme » ce qui n’est certainement pas le cas de tous.

Que s’est-il passé pour Denis et Oregon ? Hé bien une tarte, et cela ne le consolera sans doute pas de savoir qu’ils ont été plus de 20 à avoir acheté un bout de terrain. Le sienne fait partie des rigolotes avec un cavalier déculassé sur l’Outlander Bank et son cheval de continuer en pilotage automatique sur le directionnel suivant parachevant la séparation de corps. Autre sourire avec Sir Todd qui se retrouvait perché sur le Shogun Hollow et qui tel Zorro sautait sur le dos de Campino pour se sortir de ce mauvais pas. Certes il y a eu des chutes du genre de celles qu’on déteste. Sarah (Bullimore) et Sara (Ostholt) en ont fait les frais mais personne n’est à l’hopital et les nouvelles de Flying Finish, boiteux à la réception de l’Escalator semblent bonnes. En fait ce sont surtout des incidents sans gravité qui ont donné les atours d’une tragédie grecque à cette journée de cross. Un vrai suspense et du grand sport. Quand Willaim Fox Pitt tombe à deux obstacles de l’arrivée alors qu’il avait course gagnée avec Parklane Hawk ou quand, dernier à partir, Andrew Nicholson peut commencer à y croire jusqu’à la jambe de bois de Nereo sur le New Pond cela donne des rebondissements incroyables. Giuseppe della Chiesa a-t-il vu trop gros ? Probablement pas. Il a su redonner aux mythiques terrains ses lettres de noblesse et les conditions climatiques qui ont martyrisé le terrain en seconde partie de journée ont fait le reste. Certes il faudra revoir la copie sur certains obstacles et comprendre pourquoi autant de mauvais sauts et de frangible pin cassées notamment au niveau du Silver Birch mais ce sera à la marge.

Réaction de Paul Tapner : « Je ne pense pas que le cross a été exceptionnellement difficile, mais on ne pouvait pas faire d'erreurs. Pour moi il ne s’est certainement pas déroulé comme prévu, parce que je n'étais pas dans le temps! J’ai pris la voie longue sur le Huntsman Close ce qui ne faisait pas partie du plan, mais j’avais du mal en termes de l'essence dans le réservoir depuis le Vicarage V. Il ne s'agissait plus du chrono. Il s'agissait de faire le travail c’est-à-dire de rentrer à la maison sans incident. L'entraîneur australien a déclaré que "c'est un champ de bataille là-bas" il suffit de regarder les résulats pour s’en rendre compte. »

Étiquettes: