Bordeaux Indoor

Catégorie:

Le très populaire Devoucoux Indoor Derby, « hybride » entre un parcours de cross et un parcours de saut d’obstacles, est assurément le moment fort du vendredi lors du Jumping International de Bordeaux. Privé d’une quatrième victoire l’an dernier par le Champion olympique individuel, l’Allemand Michael Jung, le Français Karim Laghouag a eu sa revanche et cette « quatrième » vendredi soir.

Le Sud-Ouest étant, on le sait, définitivement une terre de concours complet, tant par l’organisation de compétitions haut de gamme, comme l’international de Pau, que par l’élevage de chevaux excellant dans cette discipline, le public bordelais afflue à chacune des éditions de ce derby. L’édition 2020 n’a pas échappé à la règle et c’est dans une ambiance de folie devant 7 500 spectateurs que s’est courue cette épreuve originale.

 
Sur un parcours d’environ un kilomètre, jalonné de 22 obstacles, quelques-uns des meilleurs athlètes mondiaux de la discipline dont quatre champions olympiques, trois Français (par équipe) et le médaillé d’or individuel de Rio, l’Allemand Michael Jung étaient au départ. C’est parmi ces quatre-là qu’il fallait chercher le vainqueur. Et plus précisément entre le Français Laghouag et l’Allemand Jung. Le premier soigne particulièrement cette épreuve avec son incroyable Punch de l’Esques : « C’est un cheval que j’ai depuis longtemps. Il est arrivé chez moi à 4 ans, il en a 17 aujourd’hui. C’est une fois de plus un beau cadeau qu’il me fait. Il est en pleine forme ; on a vu les vétérinaires qui m’ont dit qu’il était inoxydable. Il est très bien, il adore l’ambiance, il est de plus en plus calme, il a encore gagné en sérénité et en expérience dans ce format d’épreuve ». Ce formidable petit puncheur signe un tour dans un temps canon qui allait mettre la pression sur l’Allemand : « j’ai encore failli me faire griller par Michael Jung. Il était rapide, mais a été obligé de sortir de sa zone de confort ce qui était mon but. Je ne voulais pas prendre tous les risques pour ne pas faire tomber de barre, du coup, Michael a été obligé de prendre des risques ce qui lui a couté une faute ». Stratégie gagnante car en fin de parcours, devant accélérer, Jung a légèrement poussé Highlighter à la faute sur l’avant-dernier obstacle « tombant ». Quatre points qui reléguaient l’Allemand au quatrième rang laissant la place à un podium entièrement tricolore, dans l’esprit de cette journée où pas une seule épreuve, cross ou jumping, n’aura échappé aux Bleus ! (source communiqué R&B)