Bramham en demi-teinte

Catégorie:

En ajoutant à son score de dressage qu’une seule seconde de temps au CSO Kitty King remporte le 4*L de Bramham. Un peu une victoire française à la plus grande joie de Philippe Brivois naisseur de Vendredi Biats qui rappelait les débuts difficile du gris et la parfaite osmose avec la cavalière britannqiue. Peu d’autres sources de satisfaction chez les bleus. Si, Maxime Livio tire son épingle du jeu avec un cheval dans le top 10 (Vegas de Boursons) et un autre dans le top 20 (Vitorio du Pontet). Beaucoup ont fait les frais d’un cross qui comme dans les livres a pénalisé 33% des partants. Beaucoup de maxi (18) à l’image d’un Willy qui réalisait le temps malagré un refus. Beaucoup de Mim (10) la plupart sur le double de verticaux en N°15. C’est là qu’on début les ennuis d’Aurélie Gomez, qui avait si bien dressé, éliminée pour excès de refus.  Le coffin en a cueilli plus d’un. Que des vilains sauts qui ont poussé les cavaliers à chercher des solutions pas toujours heureuses. C’est là que Karim a préféré jeter l’éponge. Ce sera sans doute la déception du wee-end pour le sélectionneur qui souhaitait revenir d’Angleterre avec un couple qualifié de plus. Chez les moins de 25 ans Cathal avec son cheval médaillé Mondial étaient vraiment surclassé dans le palmarès et dans la manière. Il s’impose donc en toute logique. On n’a pas fini de parler de ce petit gars. Constance Copestake, régionale de l’étape finit 5ème et Barbara Sayous qui nous a gratifié d’un joli cross 8ème.