Chatsworth ERM

Catégorie:

Seul Français à Partir avec Arpège du Mancel, Astier Nicolas est remontés de la 25ème à la 12ème place malgré deux barres et une vingtaine de seconde en trop sur le cross. Il y a tout juste trois ans c’était la victoire de Piaf de B’Neville un affixe à nouveau à l’honneur cette année avec la quatrième place de Julia Krajewki avec la belle Amande. Rien cependant ne devant inquiéter Laura Collett qui s’est imposée facilement avec London 52. Communiqué à lire dans la suite.

Avec ses distances courtes, la dernière combinaison finale et les virages serrés, le jumping n’a vu que sept tours sans fautes. Ces insaisissable sans fautes, se sont avérés précieux : ils ont permis à des cavaliers moins chanceux au dressage comme Emily Phlip et Fallulah, Bubby Upton et Fernill RockstarLucy Jackson et Superstition de faire une entrée dans le top 10. Mais pour ceux qui n'ont pas réussi à atteindre le but, les pertes ont été aussi importantes que les gains. Sarah Cohen et Treason sont tombés de la cinquième à la 20ème place après trois barres, pendant que deux barres ont poussé Alex Bragg et Zagreb de la neuvième à la treizième place. Mais la position de Laura Collett dans le classement n’a pas bougé : elle et London 52, ce cheval de saut de 10 ans qui gagne Bleinheim lors de sa troisième saison de complet. Ils accomplissent le septième et final parcours sans fautes pour maintenir leur position pour le cross.

La piste CCI4 *-S de Chatsworth est toujours un test de vitesse et d’endurance. Avec ses longs trajets en pente et ses séries de questions techniques incessantes, il n’est pas surprenant que le parcours connaisse aussi peu de sans faute. Seulement six personnes ont fait le temps ici au cours de la dernière décennie, alors que le nombre moyen de fautes de temps  accumulées est compris entre 11,7 et 22.
Personne ne rentrera dans le temps pour aujourd’hui, même si ceux qui s’en approchaient le plus ont été amplement récompensés. Tom McEwen et Figaro van het Broekxhof, récemment sortis de leur victoire décisive dans le CCI4 * -S Grantham Cup de Belton, sont revenus à la maison avec seulement 4,4 pénalités de temps, les propulsant à la huitième place à la dernière seconde. Ils ont partagé l’honneur d’être le tour le plus rapide de la journée avec Emily Philp et son talentueux Fallulah, qui a grimpé de treize places pour se classer cinquième. Un parcours sans faute au-dessus des obstacles et un cross typiquement rapide, ajoutant seulement 6,8 de temps de pénalité, ont permis à l'Irlandais Cathal Daniels et à son fougueux cheval des Jeux Mondiaux, Rioghan Rua, de rebondir après une performance décevante lors du dressage hier. Ils ont enregistré la plus grande ascension de la compétition, passant de la  vingt huitième place à la sixième.

Le temps était loin d'être le seul facteur important sur le parcours. Une poignée de problèmes a conduit à des changements stratosphériques à travers le classement, alors que Pippa FunnellBubby Upton et Yasmin Ingham ont chacun chuté. Les favoris Alex Bragg et Zagreb  ont fini leur longue journée sur le 14 ABC Event Rider Masters ‘cerf’, pendant que l’allemand Christoph Wahler fait une chute dramatique sur l’obstacle splash  80ème anniversaire Dodson & Horrell avec Carjatan S.

 L’Australien Bill Levett n’est pas étranger aux étapes de ERM et, aujourd’hui, ressemblait à sa journée - lui et Shannondale Titan ont glissé de la troisième à la sixième position après le saut d'obstacles, avec un fort début lors de son cross, prêt à grimper. Quinze pénalités pour avoir manqué un drapeau et 13,6 pénalités de temps l'ont amené à se classer à la 16e place, juste deux places seulement devant l'Irlandais Sam Watson, qui a débuté en cross à la deuxième place. Un parcours autrement parfaite ruiné par un parcours trop lent avec en conséquence 17.6 points de temps . Lui et le pied sûr de dun Tullabeg Flamenco ont terminé 18ème.

 La leader au classement Laura Collett n'a pas été touchée par tous les problèmes. Elle et London 52 ont quitté la zone de départ en mission et, avec 29 secondes de retard, c'était leur épingle à tirer du jeu. Au final, ils n'auront pas besoin de la totalité de cette avance qu'ils s'étaient donnée; au lieu de cela, ils ont franchi la ligne d'arrivée après avoir ajouté seulement 7,6 pénalités de temps.

"Ce cheval est incroyable", se réjouit Laura, qui remporte sa première victoire  ERM - et 16 000 £ - ici. "Il a fini deuxième si souvent, et il n'a commencé le CCI4 * -S que l'an dernier. Je n'arrive pas à y croire! Je suis la fille la plus chanceuse au monde à m'asseoir sur Londres 52. Il y a trois ans, il n’avait jamais vu un obstacle de cross. Il a parcouru un long chemin, alors roulons sur l'avenir! "
Tom McEwen vainqueur de la Grantham Cup et Figaro van het Broekxhof, ce cheval s'affirme de plus en plus comme une superstar de l’enviable écurie de Tom. Aujourd'hui, il a montré pourquoi avec son tour le plus rapide sur le cross. Sa vitesse était telle qu'il finit deuxième, remontant de la septième place malgré une barre malheureuse.

"C'est brilliant!" déclare Tom, qui monte sur son premier podium ERM depuis le lancement de la série en 2016. "Je n’ai plus les mots. Je suis ravi du cheval et des propriétaires. Ce fut un excellent week-end- et une belle fin sous le soleil !. C’est une piste très difficile, et il y a beaucoup de choses qui arrivent vite sur les collines, donc vous devez tenir compte de beaucoup là dehors.: il s’agit de monter avec son cerveau plutôt que de faire preuve de beaucoup de courage. "

 La femme responsable du maintien en forme de London 52 tandis que Laura disputait les Badminton Horse Trials  la semaine dernière a également pu profiter de son propre moment de gloire.

"C'est mon premier podium dans une compétition internationale", se réjouit la Néo-zélandaise Lucy Jackson, qui a réalisé l'un des plus importants sans faute de saut d'obstacles et n'a ajouté que 8 pénalités de temps sur le cross pour se classer troisième avec Superstition.
"Je suis super, super, très heureuse avec lui. Malheureusement, j'avais probablement trop de contrôle; si j'avais été un peu plus rapide, nous aurions pu être plus élevés! Mais il est vert, il est extravagant et il est parfois assez arrogant, donc, il y avait des moments où je devais lui laisser une seconde de plus pour évaluer les obstacles. Il était occupé là bas. "

L'Allemande Julia Krajewski, qui représentait une réelle menace pour le podium de la série, a terminé juste derrière le trio de tête après avoir ajouté 9,6 pénalités de temps et une seule barre avec la jument inexpérimentée Amande de b'Neville.

Le top quinze de cette journée de compétition ajoute des points cruciaux pour cette série au tableau des scores, ce qui leur donne la chance de se battre pour les honneurs de la fin de saison et un prix de £30,000 .