Dressage olympique : deuxième round

Catégorie:

Tout ce qui se produit dans le bac à sable du premier test de notre sport fait invariablement causer, gloser, râler. Quand  l’enjeu est olympique la chose est décuplée et il se dit tout et son contraire sur les réseaux sociaux. Pour résumer cette première journée de dressage à Tokyo, commençons par dire qu’il n’y a pas de scandale. Non les juges n’ont pas été trop généreux hier. Non ils n’ont pas été trop sévères aujourd’hui. Non il n’y a pas eu tant de surprises que cela et elles ne sont pas là où l’on croit. A l’issue de la seconde cession Oli Townend reste incontestablement en tête. La note de London 52 bien conforter la suprématie britannique.  Grande favorite Laura Collet n’a pourtant pas fait le test escompté, loin s’en faut. Une notation généreuse lui a permis d’atteindre la quatrième position et elle a fort bien sauvé les meubles aux dires de ceux qui ont assisté à sa détente difficile. Pire déconvenue encore plus prononcés chez les allemands  avec Viamant du Matz qui a complètement raté sa copie. Une 27ème place qui place les teutons en  5ème position mais se referont avec le petit chauve, c’est certain. Belle prestation de l’indien Fouaad Mirza 7ème à 28 points, un score finalement banal pour Seigneur Medicott quand il était sous la selle de Bettina Hoy.
Par équipe si les Anglais en pris le large les équipes qui suivent dont la nôtre, pour le moment 7ème,  sont dans un mouchoir de poche. Christo reste de justesse dans le top 10. Le fin mot de l’histoire est qu’il craignait un changement de pied inopportun. Du coup il a été un peu en dessous dans son équitation et les juges idem dans leur natation. Pour Nico il y a de quoi être déçu car le cheval a énormément progressé. Jusqu’au travail au pas Absolut avait 70 % et il aurait mérité d’y rester même avec son flying change pieds joints.  Ne pas avoir accordé à ce couple un seul 8 relève de la radinerie. 23ème sur 42 c’est un peu décevant pour les bleus qui du coup ajustent leur tactique pour viser le bronze et plus si affinité. Karim a pour mission d’atteindre les 69%. Tout peut arriver et on sent à distance une certaine fébrilité. Les substitutions Australienne et Irlandaises ont été gratuites en points, celles qui viendront et qui se chuchotent déjà dans les écuries vont couter très cher. Reste la spécificité du cross japonais, on en reparle très bientôt.