ERM suite et fin

Catégorie:

Après le dressage qui avait étonnamment connu le meilleur score moyen depuis le début que l’ERM existe, le CSO a fait son boulot, plus encore que le cross. Beaucoup de barres sur la carrière détrempée, notamment la palanque d’entrée de double mais c’est surtout le chrono qui a pénalisé  la grande majorité des partants (seuls Price et Jung sont à l’heure). Avec une barre, le Keiser perdait l’avantage au profit de Gemma Tattersall avec Jalapeno, l’ancienne jument de Karin Donckers en route pour le 5* de Pau. Belle série de sans faute dans le camp français avec de belles remontées : Tom Carlile 4ème, Gireg Le Coz 5ème et Arnaud Boiteau 8ème. Bien que sinueux le cross a vu davantage de maxi et très peu d’incident. Api du Libaire qui avait fait forte impression au dressage finit bon dernier. Il y a encore beaucoup de réglages à faire et de confiance à construire sur les barres et sur le fixe mais Maxime a peut-être là un cheval d’avenir. Atos Barbotière a fait les frais du choix de son cavalier fidèle à l’euro sur l’obstacle du brexit quand  la plupart choisissait la £. Dommage mais c’était une place de gagnée pour Arnaud et Gireg qui faisaient les mêmes démonstrations qu’à Jardy. Au final le cavalier du cadre noir finira au pied d’un podium non modifié par le cross, juste devant le breton qui sécurisait la seconde place au classement cumulé des 6 étapes de l’ERM derrière un Burton qui restait en tête malgré une décevante 6ème place en Berry.