Indoor à Saumur

Catégorie:

 

Bon on ne va pas passer sous silence ce qui a monopolisé l’attention de la planète complet tricolore ce weekend à Saumur : le cross indoor. Ce n’est pas du concours complet, c’est sûr… tout juste un amusement en famille avant les fêtes. L’idée originale de Philippe Mull, mise en musique par Thierry Touzaint et Christian Aschard tient la route, ne serait-ce que pour l’atmosphère. Près de 800 spectateurs ont pris d’assaut le manège des écuyers, survoltés par un Michel Asseray décidément aussi à l’aise avec un micro qu’avec un chapeau melon ou une assiette de pied de cochon. Quelle ambiance ! Quelle ovation a reçu Jean ! Qu’il est aimé et admiré celui-là ! Lui et Rodolphe nous ont offert une démonstration de belle équitation… de la maitrise, de la technique : du grand art. Mais ils ont été coiffés au poteau par Edwige Daws et son Grassland Spiritus. Moins académique mais plus rapide. Tous les participants ont joué le jeu et tous en redemandent. Comme le soulignait Eric Vigeanel, c’est un bon exercice pour aiguiser les réflexes du cheval comme du cavalier. C’est aussi sans doute un bon entrainement à la mémorisation des tracés car nombreux se sont fourvoyés, perdant du temps (hein Cécé ?) ou s’en trouvant éliminé (n’est-ce pas Aurélien ?). Il faudra sans doute faire évoluer la formule vers plus de technique et moins de prépondérance du chronomètre. Le contre la montre est quelque peu « pousse au crime » notamment pour les plus jeunes. En indoor, on voit tout. Fini la georgette passée inaperçue au fond des bois. Une seule chute à déplorer (Benjamin Massié) mais on a quand même parfois eu peur ! La formule a de l’avenir à condition de ne pas favoriser les prises de risques inconsidérées. Ce serait un complément facilement médiatisable à notre belle discipline du concours complet dont l’essence même restera toujours de galoper en pleine nature.