L'argent à Aix

Catégorie:

Belle performance de nos cavaliers à Aix la Chapelle qui décrochent la seconde place par équipe en plaçant deux couples dans le top ten individuel : Thibaut et Quinq à la 7ème place, Karim et Punch juste derrière. Un cross plein de rebondissements. Ouvreur pour la France Karim et son poney assuraient le sans faute. Facile comme au CSO. 15 secondes de temps dépassé démontraient l’impossibilité d’être maxi sur ce cross. La régularité et la cohésion de ce couple sont impressionnantes et il parait de plus en plus incontournable pour l’échéance mondiale. Avec le nouveau barème de dressage, le poney a son mot à dire en équipe. Second à partir Cedric et Unum, moins à l’aise sur ce format de compétition ont fait le job et il le fallait car leur score allait compter pour l’équipe avec la chute de Thibault Fournier. Faute d’abord et/ou incompréhension sur le contrehaut du numéro 12 et la compétition qui avait si bien débuté pour Siniani s’arrêtait là.  Pour consoler Thibault, il était arrivé la même chose au même endroit à Clayton Fredericks il y a quelques années. L’autre Thibaut aurait pu assurer pour sécuriser la seconde place de l’équipe devant la Suède mais le couple a été guerrier et rapide comme on l’a rarement vu. De quoi lever les doutes pour la sélection à venir. A 50 jours des JEM, les nations ont pu se jauger. L’Allemagne n’a pas été à la hauteur à domicile. La victoire individuelle de Julia Krajewski ne fait pas oublier son élimination avec son cheval d’équipe pour trois refus sur le string de l’attelage. Klimke et Hale Bob brillants vainqueurs l’an passé prendront 20 pts au même endroit. Idem pour Sarah Bullimore qui avec le refus également subi par Gemma Tattersall et la chute d’Oliver participait au naufrage britannique. C’est l’Union Jack étoilé qui a brillé. Burton a encore été impérial avec sa jument victorieuse à Saumur. Seul maxi il l’aurait remporté si l’Allemande n’avait dressé « que » à 79,5 %. Chris est insolant de rapidité avec tous ses chevaux, sans jamais dévisser la tête. Il va falloir remettre les tapis de plomb rien que pour lui. Andrew Hoy a été également impressionnant de facilité avec un Vassily de Lassos qui n’a quitté les écuries de Tom Carlile que depuis 1 an. Si l’équipe d’Australie n’avait pas été défaite avant le cross, ils auraient frappé fort. Merveilleux kiwis également qui l’emportent largement par équipe. Price et Johnstone ont le vent en poupe et les légendes d’il y a 20 ans , Todd et Tait sont encore là.