Le pin, clap de fin

Catégorie:

Pour un 25ème anniversaire, on aurait préféré un contexte sanitaire plus favorable et renouer avec les participations étrangères et les ambiances festives d’antan. Ce fut quand même une réussite grâce à une organisation au cordeau jusque dans les moindres détails. On peut à la fois être nostalgique des rives de la Divette et jouir du potentiel du site du Pin qui ne va aller qu’en s’améliorant avec les travaux prévus ? Le sol était en outre exceptionnel, merci les moutons et l’été pourri, au moins un avantage collatéral. Dans la compétition individuelle, Happy Boy le champion de Monde des 7 ans 2019 et vitorieux du 3*-L normand l’année dernière sous la selle du Kiwi n°2 mondial n’a pas été assez rapide de même que l’Allemande Josephine Schnaufer-Völkel en tête après le CSO. Comptant parmi les 8 maxis Gwendolen Fer et Traumprinz raflaient la mise. Et ce ne fut pas la seule marseillaise puisque les bleus s’offraient la cinquième victoire d’affilée à domicile. On avait pourtant cru que c’était foutu après que notre premier équiper et meilleure cartouche 5ème du provisoire finissait un super cross sur l’avant dernier obstacle. Un manque et réactivité et Sébastien Cavaillon  achetait un bout de terrain. Pas de bobo mais du suspens et de la pression pour les suivants. Mission accomplie  pour Romantic Love et Gwen qui regrette sa barre de la veuille, elle aurait pu faire 1 et 2. Ugo Provasi /Shadd’Oc et Stanislas de Zuchowicz/Covadys de Triaval avec 4 seconde en trop chacun intégraient le top ten. Belle remontée pour eux qui n’étaient pas dans le top 20 du dressage. Grosse remontée également pour Romain Sans/Unetoile de la Serre et Matheiux Lemoine/Baron d’Etat. Camille Lejeune confirme Dame Decoeur Tardonne à une belle 5ème place.
Stéphane Landois s’arrogeait le 3*S avec Chaman Dumontceau et Rodolphe Scherer le 3*L avec Song du Magay. Bravo « Papy » !