Pau, un sacré cross !

Catégorie:

Le cross était plus facile à monter qu’à marcher !» Cette réflexion de Jonathan Paget, leader du classement provisoire n’est sans doute pas partagée par tous puisqu’il ne reste plus que 33 concurrents encore dans la compétition sur les 62 du départ. Le cross a fait son travail donc, notamment le premier gué en numéro 6 qui a provoqué à lui seul 18 refus, la chute d’Oliver Townend et celle de Didier Dhennin. Le sol détrempé a aussi joué son rôle, autorisant néanmoins 10 maxis mais nul doute que les chevaux vont bien dormir cette nuit. Un concours difficile mais les cracks se sont baladés, hormis  Christopher Burton et Underdiscussion, en tête après le dressage et qui subissait un dérobé sur la première combinaison. Second du provisoire Michael Jung fut facilement dans le temps malgré une option sur le gué des courses et sa difficile entrée en saut de puce. Andrew Nicholson, 3ème, a été impérial avec Nereo son cheval olympique.

Dans ce contexte la 4ème position d’Astier et Jhakti n’est que plus méritoire d’autant qu’il devance William Fox Pitt avec ses deux chevaux. Tous ceux là se tiennent dans deux barres, la messe n’est pas dite d’autant que s’annonce et un CSO copieux. C’est Jean Sébastien Gource, dernier du classement suite à deux refus en début de cross qui l’inaugurera. Du coté des autre français, Denis et Oregon ont fait un beau boulot en remontant  23 places. Bravo à Edouard Legendre, Alix de Herce et Ugo Provasi qui sont allés au bout, sans incident, malgré pas mal de temps dépassé. Les autres sont éliminés ou ont abandonné… pas très glorieux !
Du coté du 2 étoiles, Laurent Bousquet en dit également quelques mots dans l'interview qui suit. Il n'a pas été moins sélectif que son ainé mettant à l'honneur les transfuges du Lion d'Angers. On aura une pensée amicale pour le jeune Pierre Touzaint qui y a laissé ses deux clavicules !

Étiquettes: