Retour de Blenheim

Catégorie:

J'étais à Blenheim pour la première fois, et surement pas la dernière tellement cette épreuve est belle et représente le must de cette discipline pour les amoureux que nous sommes. J'ai assisté au retour de mon ami Jean sur le devant de la scène et la démonstration était assez bluffante, pour qui l'a vu depuis 2 saisons englué dans des résultats ternes et loin de son niveau. Beaucoup l'avaient enterré un peu tôt mais l'animal bouge encore très bien! Merci au nouveau staff qui l'a aidé à revenir, une mention spéciale à Serge Cornut. Pour le reste, j'ai emprunté à nos amis de France Complet des passages du debrief de Jean-Luc Goerens, un habitué de Blenheim puisqu'il est déjà rentré deux fois maxi sur ce cross dans le passé : "Jean Teulère termine donc sur la 2ème marche du podium à Blenheim avec son Matelot du Grand Val ! Le CSO du CCI*** a fait des fautes mais les trois meilleurs du cross n'ont pas touché une seule barre. Le podium reste donc inchangé : Aoife Clark remporte l'épreuve et Clark Montgomery est 3ème. Pour la suite du classement, le sans-faute était bien payant puisque Denis Mesples, avec un très beau tour, remonte à la 14ème place sur Olipper Schervil. "C'est dommage ce petit dérobé puisque sans ça il était maxi sur le cross et avec son sans-faute, il aurait sûrement été dans les 5 premiers. La météo n'était pas terrible, mais moins pire qu'à Jardy ! Le terrain était lourd mais pas glissant. Blenheim est incontestablement le plus gros 3 étoiles au monde. Le chef de piste, Eric Winter, a monté un très bon parcours. Sans que ça tournicote dans tous les sens, cela reste très technique, sur un terrain très vallonné. Ceux qui rentrent sans pénalité et rapidement sont généralement les cavaliers qui ont un très bon bagage technique. On n'a pas le droit à l'erreur sur ce tour. Pleyel du Vassal, le cheval d'Agnès Decrion, fait trois refus sur une pointe très regardante. Gwendolen Fer tombe avec Opéra Fleuri sur une grosse table à la 7ème minute. Par contre j'ai bien aimé son autre cheval, Romantic Love, qui fait un très bon cross. Maxime (Livio) aussi fait un bon cross, mais il ne va pas vite vu qu'il avait très mal commencé la compétition. Par contre, Martin Denisot a très bien monté, il est allé tout droit partout. Son cheval n'est par contre pas très rapide (7,2pts de temps dépassé), dommage ! Dans le CIC***, Martin termine donc meilleur Français, à la 14ème place. Gwendolen est 18ème sur Romantic Love, avec le même chronomètre que Martin." "Quant à mon fils, Leonard, il prend un petit dérobé aussi. Le cheval n'a pas beaucoup d'expérience et il a eu peur de la foule à la sortie d'un tournant. Du coup il se décale à l'abord du trakhenen et déraille. Lui non plus n'est pas un cheval très rapide, mais il a beaucoup d'autres qualités, c'est un cheval d'avenir."

Étiquettes: