Tryon après cross

Catégorie:

Les pistes de Mark Phillips sont un peu à l’image de leur concepteur : imprévisibles.

A Tryon  c’était vraiment magnifique. Le sol était parfait et ce ne sont pas les deux averses qui l’ont détérioré. Des gués un peu profonds, des fontaines regardantes, des distances un peu courtes, une grimpette épuisante en fin de tour. Pas de juge de paix même si le gué n°10 en a cueilli quelques-uns. Le chrono le plus facile de l’histoire des JEM avec 21 % des couples dans les 10 minutes imparties dont deux avec un refus. Six couples ont même pu y faire leur premier maxi à ce niveau. Le cross le moins fautif de l’histoire avec 66,7 % de sans faute.  Seulement 8 éliminations dont 6 pour chute. Un cross des plus abordables donc, logique quand on passe de 4 à 3*, ce qui rend d’autant plus incompréhensible le naufrage de couples et nations en vue. Aucun Français de l’équipe maxi. La nouvelle Zélande, l’Australie, l’Allemagne championne en titre, la Suède, les USA  n’ont plus leur mot à dire.

Ce n’était pas le jour de Burton, Krajewski, Todd… qui ont peut-être péché par excès de confiance.  Les Français eux nous ont gratifiés de 100% de beaux cross et continuent leur ascension.  On retiendra les tours des Price toujours au top avec le chrono le plus rapide pour madame. Belle envolée de Rosalind Canter, ce petit bout de femme 3ème mondiale sur son char d’assaut. Astier, impressionnant de maitrise jusqu’au bout pour réaliser le temps parfait.  Il en aura bien besoin parce qu’il reste à égalité de points avec Tim Price et Padraig McCarthy. Ils sont 7 dans la même barre pour la victoire dont Thibault et Astier. On rêve d’un podium individuel, ce n’est jamais arrivé à part le titre de Jean à Jerez.  Sur le papier Hale Bob est à 66 % de sans faute,  Allstar à 70 %, Stellor Rebound à 87 %, Quing à 62 %, Vinci à 47 %, Cekatinka à 50% et Mr Chunky à 54 %. 

Ingrid et Bobby auront-ils leur seconde médaille d’or d’affilée pour sauver l’honneur de l’Allemagne ? Car à Tryon ce sont les Anglo-Celtes qui brillent avec Rosalind Canter et Sarah Ennis sur le podium provisoire et une mention spéciale pour leurs jeunes représentants : Tom Mc Ewen pour l’Angleterre et Cathal Daniels pour l’Irlande. Les deux nations ont pris les rênes de la compétition avec deux barres d’avance pour les Anglais. L’Éire qui n’était que 7ème après le dressage s’apprète à rentrer à nouveau dans l’histoire après avoir remporté les tout premiers championnats du Monde de complet à Burghley en 1966. Pas sûr quand même car ils n’ont pas droit à l’erreur et les bleus sont sur leurs talons. Il faudra aussi se méfier des japonais qui galvanisés par leurs succès aux jeux asiatiques ont été impériaux et sont à deux barres et deux secondes du podium. Bravo Laurent ! La situation ne va pas être facile pour lui qui va avoir à se réjouir des fautes des Français. Reste à gérer la visite. Il y avait pas mal de fatigue chez certains à l’arrivée. Tous les sportifs savent que les courbatures sont pires le surlendemain de l’effort. Elle aura lieu dimanche à 15 heures (local time). Pourquoi ne pas l’avoir programmée juste avant le CSO ? Allez bonne journée off à nos champions. Là-bas on attend 79 litres de flotte au m² !
Cliquez ICI pour les résultats individuels
Cliquez ICI pour les résultats par équipes

 

Étiquettes: