Les articles

Onglets principaux

Le Lion, débriefing avec l'entraineur

 

Les bleus dans la tourmente

Le Lion après cross

De l’avis de tous à la reconnaissance, les cross étaient plutôt faciles et ils ont changé d’avis au cours de ce samedi. Plus que difficile ils n’étaient peut-être pas adaptés à certains chevaux visiblement verts, peu aguerris, peu expérimentés. Avec le public habituel, certains n’aurait même pas quitté la boite de départ. Blague à part, au niveau cardio, il y en a qui ont mis pas mal de temps à redescendre en fréquence.
 

Chez les 6 ans il est rare de dépasser les 10% de couples qui ne finissent pas. Ce fut le cas. Tom McEwen et Ingrid Klimke sont toutefois facilement resté dans cet ordre et rejoints à la troisième place par Oliver Townend avec Cooley Rosalent. Karim et Embrun de Reno ont gagné deux places.
Chez les ainés, 1/3 des participants n’a pas été au bout du cross ce qui est là aussi un record mais ils sont quasiment autant à être sans faute maxi de qui est également beaucoup et qui classe finalement les couples en deux populations hétérogènes.  Ne gâchons pas notre plaisir, on a deux français sur le podium provisoire derrière l’Allemande qui a conservé la tête. Mieux on a la moitié des 12 premiers avec les belles remontées de Spring Thyme de la Rose, Don’t Worry de Lameth, Dame Decoeur Tardonne et Welland Shinning Star. Les cinq premiers sont dans la même barre… et elles vont être en haut des taquets ! On leur envoie des ondes positives et un peu de réconfort aux amis Chapuis et  Château éliminés pour trois refus et Provasi victime d’une chute sans gravité.

Le Lion, 7 ans après dressage

Chez les 7 ans, les juges ont peut-être été plus généreux lors de cette deuxième journée.. ou pas… ou pas avec tout le monde. Il n’empêche que la seconde place de Nicolas Touzaint avec Diabolo Menthe est amplement méritée. Le cheval a un équilibre naturel qui le rend à l’aise dans cet exercice mais c’est surtout une équitation irréprochable de son cavalier qui a fait la différence. Idem pour Donatien Schauly qui décroche la 5ème position avec un Dgin du Pestel Mili dont la mise en main n’a pourtant pas l’air toute simple. Tom Carlile reste dans le top ten avec Darmagnac de Beliard mais ne parvient pas à améliorer son score avec Spring Thyme de la Rose qui a quasiment fait toute la reprise au galop… solitude… Gireg Le Coz recule de 6 places mais à moins de 6 points de la tête. Ugo Provasi est 14ème avec une Quasary du Hans beaucoup plus posée que d’habitude, presque trop. Martin Denisot quant-à-lui ferme la marche de la première moitié du classement.

Place aux cross qui semblent techniquement accessibles mais certains chevaux ont peu couru cette année. Reste l’inconnu de la tenue sur la distance et le chrono. En tout cas ce n’est pas le public qui impressionnera les chevaux même on annonce 80 personne de plus sur le site demain…. les commissaires !

Pages