Les articles

Onglets principaux

Ils sont à bon port

Les chevaux sont bien arrivés en compagnie d’Annabelle à qui nous devons cette superbe photo qui résume à elle seule l’extravagance étasunienne. Un autre groom et le véto les ont rejoints. Le reste de la délégation (groom, cavalier, staff…) s’envole demain de Roissy. Quarantaine oblige, pas question de poser un sabot sur le tarmac. Les chevaux ont dû passer directement de l’avion au premier camion puis de truck en truck. Tout va se mettre gentiment en place d’ici à la cérémonie d’ouverture du 11/9, date symbolique là-bas qui pousse à des mesures de sécurité draconienne.  Les choses sérieuses débuteront dès le lendemain avec la première inspection des chevaux. Notre soutien à tous fait partie des valises, il va falloir compter parmi les 6 meilleurs équipes pour décrocher la qualification olympique mais ce serait quand même mieux d’être dans les 3.

En vol vers l'amérique, mais avant...

Comme prévu embarquement ce matin à Liège. Les chevaux dans leur boite et les grooms sur leur siège.
C'est pas la classe business mais !!
Armez les tobogans etc..
Anna a-t-elle pris les commandes ? On ne le saura qu'après.
Rendez-vous peut-êtrependant la seconde quarantaine.
 

Première quarantaine à Liège.

Demain, ce sera briefing à 6 h, premiers embarquements à 6 h 15 pour un décollahe à 10 heures.

Toutes ces infos et photos gràce à Anna, la chef groom des écuries d'Astier et nounou de Vinci.

 

Tryon... Ils sont en route !

C'était à 14 heures et ils prenaient la route vers l'aeroport..
Pas besoin de grand discours pour leur souhaiter bien des choses. La bataille sera rude, mais comme me l'a dit Michel Asseray;" On va rien leur lacher !"

Merci à Philippe Gérard, propriétaire de Vinci, pour la photo.

Price se paye Burghley

Entre les deux derniers tests la compétition a perdu six couples supplémentaires dont deux du top ten : Oliver Townend / MHS King Joules et Andrew Nicholson Jet Set IV mais ces cavaliers avaient chacun un cheval mieux.  Pas un seul sans-faute chez les couples passés le matin, mais un chrono large. La seconde partie s’annonçait des plus serrées.  Il y en a eu 8 à ne renverser aucun obstacle, certains avec plus de chance que d’autre.  C’est Camille qui a inauguré la série de belle manière. Il est 16ème, belle performance après la 14ème place à Luhmühlen, Tahina a bien mérité des vacances. En tête, il devenait possible de croire à la victoire de Tim Price après la barre de Townend qui donnait un peu de marge. Il faut dire que Oz (c’est le stable name de Sky Boy) n’avait produit qu’un seul sans faute en neuf 4* courus. Hé bien il y en a eu un deuxième, un tour parfait, pour une victoire méritée et réjouissante. Badminton et Luhmühlen pour Jonelle, Burghley pour Tim (avec une 10ème place en prime avec Bango) et ils sont tous les deux dans l’équipe pour Tryon ! Ceux-là continue d’écrire la légende des kiwis après les Todd, Nicholson, Tait… A propos de Nicholson, il est troisième avec Swallow Spring. Pour son premier 4* le gris est le seul à conserver ses points de dressage. What else ?

Burghley après cross

Tous les 4* cintinentaux sont jusque-là tombés dans la besace des Price. C’est au tour de Tim d’être le leader après le cross que les cavaliers ont encore confirmé être le plus « testing » du Monde. 45 couples ont fini le cross dont 38 sans faute et 4 maxi. Maxi très facile pour Swallow Spring le nouveau phénomène d’Andrew Nicholson qui courait là son premier 4* remontant de la 16ème à la 5ème place. Il est juste derrière un autre gris qui nous a fortement impressionnés lui aussi, celui d’Harry Mead : Away Cruising. Ce n’était pas le jour de Toddy leader du dressage avec Kiltubrid Rhapsody  qui a chuté sur le n° 10 alias le Gurkha Kukri, un obstacle isolé au profil un peu sec. Du côté frenchy , il ne reste plus que Camille qui a fait le job avec 13,6 points de temps dépassé. 24ème avec Tahina, il peut espérer rentrer dans le top 15 comme à Luhmûhlen. Minos n’a pas été au bout de son 5ème Burghley. Pascal nous a encore perdus sur le Trout Hatchery (le gué n°11) où il abandonne après un refus. Cédric a lui fait les frais de la combinaison n°9. Une chute un peu rude mais pas de bobo à part quelques courbatures. Quelle idée de Qatar de retaper sur l’entrée d’un tel coffin ?

Alors première victoire de Tim à Burghley ? L’idée nous plait mais rien n’est moins sûr le cheval n’est qu’à  45 % de sans faute au CSO. C’est peu et le kiwi n’a droit à rien, pas même une seconde de temps dépassé. Derrière lui, il a tout simplement les deux premiers de la précédente édition :  Oliver Townend / Ballaghmor Class et Piggy French / Vanir Kamira. Vous avez dit pression ?

Burghley dressage

D’ordinaire Burghley l’année des mondiaux a un plateau sportif  un plus « cheap » là c’est loin d’être le cas. Absent de la sélection britannique le numéro 1 Mondial et précédent vainqueur a pu engager trois chevaux (et il a encore deux chevaux de 4* à la maison !!). Sans surprise mais cela reste un sacré exploit, les trois sont dans les dix premiers après le dressage! C’est Toddy qui a pris la première place avec Kiltubrid Rhapsody qui n’en est qu’à son troisième 4* après une sixième place à Badminton cette année.  Sur la première classique anglaise le couple était second du dressage  à 76,6% sur la seconde ils sont en tête avec 3 % de moins ce qui témoigne d’un niveau un poil mois relevé.  Le légendaire kiwi est également  est également 12ème avec son fidèle Campino bien qu’il se soit trompé dans sa reprise ! Néo toujours, Tim Price qui a déjà connu le podium du Lincolnshire mais jamais la première marche avec Ringwood Skyboy. C’est peut être son tour à 0,5 points de la tête. Du coté de nos trois Français seul Camille et Tahina sont dans la première moitié. Pascal / Minos et Cédric Qatar ne sont cependant pas loin derrière, Les trois se tiennent dans deux points.

Allez.. On va essayer de recommencer un peu.

Un long silence cet été, et Tryon nous donne l’occasion de se remettre au boulot.
On ne fait pas toujours ce que l’on souhaite, et bien des raisons nous avaient poussés vers l’abandon. Mais réflexion faite avec mon ami Guillaume, on s’est dit que ce n’est pas après 21 ans de « Complet » qu’on allait se retirer dans un ermitage du haut Atlas.
Piaf, alias Ben, se la coule douce dans les près de Normandie, Babylon à trouvé une excellente famille d’accueil chez les Grivot et continue de bien travailler à l’école, alors voilà déjà deux raisons de s’éloigner des terrains.
Mais il y a quand même quelque chose qui me gratouille du genre voir mon cheval progresser et gagner.. je vais demander à Astier si il accepterai de s’en occuper, en cas ! Reste plus qu’à le trouver !

" Donc pour les JEM de Tryon, pour suivre toutes les épreuves en direct ce sera sur FEITV et pour les moins courageux en différé sur ChevalTV gratuitement."

Tryon, des forfaits dans les grandes équipes

Michi ne sera pas de la partie à Tryon. Après 9 ans de présence et encore plus de médailles en équipe d'Allemagne le champion doit jetter l'eponge Rocanna étant blessée. Ils sont remplacés par la championne en titre avec Viamant du Matz (encore un cheval français). Du côté australien c'est Sam Griffiths qui fait défaut au profit de Emma McNab avec Fernhill Tabasco.

Burton à Blair

Encore une victoire de Burton dans l'ERM, la finale cette fois ci et donc il remporte la série 2018 et sa généreuse dotation. Un cavalier d'exception qui compte parmi nos favoris pour le prochain titre mondial.

Pages