Les articles

Onglets principaux

L'équipe de France au Pin

Retour des médaillés

 

Entretien exclusif et en bronze

 

バイブルスポーツ

C’est fait. Malgré toutes les embuches ces jeux se sont achevés. Ils nous ont donné à voir du grand sport et on sacré de magnifiques champions. Les britanniques ont été magiques par équipes, nos bleus ont bataillé comme des chefs pour décrocher le bronze. Ils sont salués dans le monde entier pour l’avoir fait avec les chevaux les moins expérimentés du lot. Il n’y avait pas à rougir de la place au dressage, l’ami Serge a fait du beau travail après, remonter au classement est la spécialité de Thierry. Du sacré beau boulot et de sacré couples pour l’avenir.
La finale individuelle a été très corsée. Maxi cotes avec un chrono serré à une minute tout pile. Il n’y a eu que 5 sans faute, tous assurés par des chevaux nés en France. Un triomphe de notre élevage puisqu’il n’y a que des chevaux Français sur le podium individuel, 1/3 des partants dans cette finale et 6 des 7 premiers ! Nos cavaliers s’en sont bien sortie même si Karim est arrivé enterré dans le double dont il a striké les deux éléments, 12ème . Nico lui a été avec Andrew Hoy un des deux sans faute dans le temps et signe la meilleure place française en sixième position. Christo lui ne concèdait que la sortie de triple, 7ème. Très beau podium individuel qui consacre une grande championne qui a produit Chipmunk, mais la mayonnaise n’a pas totalement pris avec Michi 8ème. Elle a aussi produit Samouraï du Thot dont la carrière a été brutalement interrompue à cause d’une grave infection, puis Amande de B’Neville dont elle doutait après sa victoire à Saumur qu’elle puisse intégrer l’équipe Allemande. Et la voilà sur la première marche. La première championne olympique de l’histoire de notre sport et elle offre une troisième médaille à l’affixe de B’Neville.  Elle devance Tom Mc Even dont l’équitation exemplaire a fait sensation. Des beaux médaillés, 33 ans à eux deux… et puis Andrew Hoy 62 ans à lui tout seul. Il repart avec deux médailles de ses 8ème JO… un truc de dingue et une osmose parfaite avec l’anglo Vassily de Lassos. Au pied du podium et il en est heureux à domicile Kazuma Tomoto avec Vinci de la Vigne. Que de belles histoire pour clôturer des jeux hors normes mais on n’oublie pas ceux qui y ont connu de la peine.

Le tour de la finale individuelle

 

Le complet apporte sa médaille à la France

Qu’elle est belle notre médaille de bronze ! Après les forfaits de Qing et de Birmane on n’osait plus trop y croire, mais nos trois mousquetaires ont tout donné sur les trois tests. Tous avec le même mérite, bravo ! Ho ils snous ont mis la pression les bougres avec le Nico qui frotte l’entrée du triple et qui comme sur le cross perd une seconde, avec Karim qui couche le milieu de ce triple. Par contre aucun n’a subi le juge de paix, ce double qui arrivait 6 foulées après une spa qui ouvrait un peu les chevaux. 12 sans faute dans le temps dont Christopher qui a pu monter sans pression grâce aux trois barres de ce pauvre Tim Price. Sur ce podium nous sommes derrière les Asutraliens qui ont fait un beau concours, surtout Monsieur Hoy qui est au pied du podium individuel. Avec ses deux grosse touchettes Mc Nab a failli nous mettre dans l’argent mais c’est le sport.  Les anglais qui couraint tous leurs premier JO sont champions olympique pour le première fois depuis 1972, même si sur ce dernier test seul Tom MC Ewen a fait impression, une très belle équitation, qui le met pour le moment dans le bronze individuel. Avec une barre Oliver laisse l’avantage à Julia Krajewski qui vu les qualités de sa jument a pris une sérieuse option pour le titre individuel. Merci et bravo à nos amis cavaliers et du staff sasn oublier bien sûr les grooms et propriétaires. Et ce n’est pas fini, nous avons nos trois pilote dans la finale individuelle avec un Totem dans la barre de la médaille de bronze.

Tout pour suivre le CSO

On vous donne le plan de la piste et en pdf la start list et l'ordre de départ des nations.

Inspection sauce japonaise

Ils étaient 48 à avoir fini le cross et de retour au parc équestre de Baji Koen ils sont 61 s’être présentés devant les juges pour l’ultime inspection. Bizarreries règlementaires obligent parmi ces 61 il y a les 11 remplaçant susceptibles de jouer leur rôle mais aussi des couples éliminés sur le cross (hors chute du cheval) qui peuvent continuer à concourir pour leur équipe pour éviter 100 points de pénalités supplémentaires. Ce ne sera pas le cas pour les Thaïlandais, Maxime ayant raisonnablement annoncé que ses protégés en resteraient là. Les chevaux ont globalement montré une bonne forme, évidement surtout ceux qui n’ont pas couru le cross. Nos frenchies et la plupart des couples ont été acceptés hormis Glenfly le cheval du Brésilien Marcelo Tosi qui n’a pas été présenté et Fantastic Freida le cheval de la Polonaise Joanna Pawlek qui a été refusé après un passage en prison.

Rendez-vous à 10 h pour départager les 12 équipes encore en lice puis à 13h45 pour les 25 meilleurs et les médailles individuelles.  

Fin de l’histoire

Oui ces nouveau MIM plus sensibles ne sont probablement pas pas dans l’esprit de ce sport mais tout le monde y a été également confronté. La réclamation n’est donc pas recevable même si on comprend la déception de cet immense champion.

Pages