Les articles

Onglets principaux

Badminton jour 2

On savait que la reprise de Jung était battable, mais peut-être pas par autant de monde. Ont successivement pris la tête Rosalind Canter grâce au bon galop (sans jeu de mot) de Allstar B, puis l’inénarrable Todd avec Kiltrubid Rhapsody qui a gagné plus de 3% depuis Pau et enfin Olly Towned avec Ballaghmor Class, le vainqueur de Burghley, qui frôle les 80 % avec 20,8 petits points de pénalité ! L’Allemand n’est que 8ème mais à moins de 10 secondes de la tête : rien. Les lauréats de l’an passé, Andrew et Nereo sont 33ème à moins de 10 points du premier. Avec des écarts aussi serrés le cross et surtout le chronomètre n’en seront que plus décisifs. Townend veut son grand chelem et il en est capable. Demain il partira en avant dernier avec plein d’infos dont un tour avec son premier cheval. Eric Winter ne semble pas avoir fait un tour démoniaque mais il y a toujours des surprises les années « anticlockwise ». Nos frenchies n’ont pas démérité. Régis a fait un joli travail au trot mais les choses se sont un peu gâtées au galop. Cédric et Qatar sont dans leurs points habituels (quasiment la même note qu’à Pompadour). Ils sont en seconde partie de tableau mais à moins de 15 points de la tête. Bonne nouvelle enfin, Denis et Oregon ne sont plus derniers.

Le live du cross sera à suivre sur Equideo ICI
e
t la start list du cross est LA

Badminton jour 1

En trois participations à Badminton Jung et Sam n’ont jamais fait pire que seconds. Ils sont à nouveau en tête à l’issue de la première journée de dressage en quête d’une 8ème victoire en CCI4* et en reconquête du titre de numéro 1 mondial que l’Allemand trustait depuis 3 ans et a perdu la semaine dernière à Lexington. Olly Townend lui va tenter de conserver la couronne plus longtemps qu’il ne l’avait fait en 2009. Il court après le grand chelem et il n’est pas mal parti puisqu’il pointe avec Colley SRS en troisième position malgré une reprise un peu chaotique. Entre l’Allemande et l’Anglais, le kiwi Tim Price tentera de jouer les trouble-fête avec de bons arguments puisqu’il a déjà gagné le cross de la mythique épreuve avec Ringwood Sky Boy. Tout reste à faire, les 10 premiers se tiennent en 5 points et les écarts ne devraient guère se creuser demain. Côté français, Denis et Oregon n’atteignent pas les 55% et sont bons derniers.

Olly en Amérique

Que fallait-il pour interrompre trois années de suite de domination du Jung et Rocanna ? La domination de Marilyn Little au dressage ? Elle prendra 8 points de temps sur le cross. Le fantastique cross de Burton ? Il fera deux barres le lendemain. C’est qu’il ne faut rien négliger pour s’imposer avec cette petite jument. A ce jeu l’Allemand est très fort mais là, arriver sur 5 foulées sur cette pointe au milieu de l’eau, c’était top près avec un gros sursis et de la fatigue en fin de cross à la clé. Il tenait la tête avant le CSO mais avec des écarts ridicules. Fini les barres d’avance. Un passage en prison mérité et il fallait assurer le sans faute. Là, une distance un peu longue sur le n° 5 et une barre à 60 000 $ pour le petit chauve qui ne sera « que » deuxième. Cette année c’est la pugnacité de Townend qui a payé. Devoir financer le déplacement avec deux irlandais de 13 ans ce n’est pas rien et il n’était pas venu pour faire de la figuration. De fait il était 3 et 4 après le cross. Après sa barre avec King Joules, il avait très peu de temps pour préparer Master Class. En assurant le sans faute, il mettait la pression sur ses poursuivants. C’était donc à lui de s’imposer, une belle revanche sur sa grave chute sur le cross étasunien de 2010. Il a gagné le dernier Burghley avec Ballaghmor Class qui sera à Badminton la semaine prochaine accompagné de Colley SRS. Deux cartouches encore pour tenter le grand chelem et ses 350 000$. Rejoindra-t-il Funnel et Jung dans la légende ? C’est impossible, donc pourquoi pas.

Triste retour de Saint Giron

La route laisse le temps de fouiller dans le disque dur de la mémoire pour retrouver les moments partagés avec DD Lagarde.
20 ans que ça durait.. Un début méfiant de la part de ce vieux routier des complets et son encore plus vieil expérimenté un dénommé Guillaume.

Le petit nouveau que j’étais, allait vite apprendre. L’éperon, Cheval Pratique et Le Complet allaient former le groupe des journaleux du complet, vite rejoint par Virginie, alias Trufette. On travaillait, mais pas avant d’avoir fini la dégustation d’huitres ou autre casse-croûte sur le bord du terrain ou mieux les bords de Loire. On s’engueulait fort, normal on était concurrents, mais vite le combat cessait faute de combattants, ils étaient partis finir le sujet chez Jean Roore.
Nous a rejoint Popo, alias Griselda et Romain son mari, nous a quitté Trufette après la cessation de sa rubrique dans Paris Turf.
Et maintenant c’est DD qui a cessé !!
Fini les tripoux à Rodez, dans le froid du matin, vers les 9 heures. Fini les reconnaissances de cross plus marrantes que studieuses, fini les plateaux de homard sur le port de Sète lors du concours du Pouget ou en passant par là le bar grillé de Marie France Fer ?
Non, DD, on continuera à faire comme si tu allais arriver, tu étais si fréquemment à la bourre.
Alors tchao l’artiste, veille sur nous et qu’une dernière fois résonne notre : «  DD t’es in c.. » avé l’accent.

Pompadour et Vairano, deux beaux finish avec des chevaux en forme!

Beau final à Pompadour, sous le soleil toujours. Les fautes n’étaient trop nombreuses mais avec le peu d'écarts de points, elles ont couté cher. Dans la pro élite, Karim et Entebbe laissent la 1ère marche pour une petite faute à Thibault Fournier et Siniani. Gwen et Trumprinz signent un sans-faute et gardent la 3ème marche. En équipe c’est donc la victoire pour l’écurie Forestier qui classe ses 3 cavaliers puisque Alexis Goury termine 7ème de la pro élite et Chiara Autin 3ème de l’as jeune élite. Sur la 2ème marche L’écurie Equithême / Jimenez JVA avec Karim, Gwen et Julie Simonet (2ème as jeune élite). La 3ème marche du Grand National est pour Mathieu Vanlandeghem avec Safran (4ème de la pro élite).

Du côté de la pro 1, François Lemière laisse sa pole position acquise au cross grâce aux quelques points de temps de Marie Charlotte Fuss, pour 2 points de temps au CSO. 2 points qui ne lui coute pas que la victoire, puisqu’il redescend 4ème! Rémi Pilot et Jean lou Bigot complètent ce podium.

Du côté de Vairano, Donatien et Ocarina font une petite barre qui les relèguent 4ème mais Luc Château et Maxime Livio sont sur le podium du CICO*** à la 2ème et 3ème marche. L’équipe remporte la victoire haut la main. Dans le CCI*** Sidney Dufresne et Geoffroy Soullez, sans faute au cso, terminent 3 et 5ème et qualifient leurs chevaux pour 4* et JEM…

 

Weekend chaud de la Corrèze à l'Italie

A Pompadour, le classement établi après le dressage a un peu changé devant la technicité du cross. Quentin Faucheur a quitté le trio de tête en achetant un bout de terrain cédant sa place à Gwen et Traumprinz qui gagnaient 5 crans. Entebbe et Siniani restent en tête dans la même barre, même si l’alezan de Thibault Fournier a perdu 4 secondes et que le noir de Karim compte parmi les 4 maxis.

Il faisait chaud à Pompadour et encore plus à Vairano où l’équipe de France mène dans la coupe de nations avec plus de 20 points d’avance. Tous nos équipiers sont dans le top 10 tandis que Donatien et Ocarina tiennent la tête. Bonne nouvelle aussi dans le format long où Trésor Mail, Minos et Qokory Ko sont en mesure de bien figurer. Ça y est tout le monde pense déjà à Tryon, y compris en voyant Upsilon et Romantic sur un cross préparatoire.

Tartas, suite et.... FIN.

Le rideau s’est fermé sur la seconde édition de l’international landais et on espère vraiment que l’aventure pourra continuer. Journée de CSO. Le CCI2* a été remporté par Nicolas Touzaint et Véndée Globe, une marseillaise de plus pour le HDC. En forme  Nico a nénanmoins perdu la seconde place à cause d’une petite barre d’Ult’Im au profit de Victor Levecque / RNH MC Ustinov suivi de Mathieu Lemoine (Capito VD Lindenbergh) double vainqueur de la « remontada Equistro ». Dans le CCI* Marie Charlotte confirme avec Anabolia devant le partenaire de Maxime Livio, Billy Elmy, meilleur 7 ans de l’épreuve. Le CIC* reste dans l’escarcele de  Miss Wanted Fast, ex de Nic Touz, sous la selle de Fanny Barrière.

Tartas, journée de cross

Journée de cross intense, les 4 épreuves se sont déroulées sous le soleil et un sol au top.

 

Le CIC** a vu son podium un peu modifié. Se partagent au chrono la 3ème place les deux jeunes Victor Lévecque et Heloise Le Guern à l’avantage du premier, la seconde place est pour Astier Nicolas, et la tête est gardée par Donatien et Pivoine qui font un retour parfait.

Les formats longs n’ont pas beaucoup bougé, le parcours était très galopant et assez facile pour bien débuter la saison.  Dans le CCI** Thomas Carlile laisse tout de même la tête avec un refus à Nicolas Touzaint 1er, 2ème. Le reste du classement ne change pas. Le CCI* pas de changement. Le CSO de demain sera donc décisif. En tête du CIC* Miss Wanted Fast et Fanny Barriere. Eux aussi doivent encore sauter demain.

Tartas, ça continue

Samedi veille de cross à Tartas. Une longue journée s’annonce avec beaucoup de monde à passer. Heureusement la machine est bien huilée et les cross concoctés par Didier Dhennin ne devraient pas être pénalisants outre mesure. Passons sur les couacs d’organisation et de règlement qui ont pu rendre le briefing un peu houleux, l’international landais est des plus précieux en début de saison. Le CCI** est dominé par Tom Cartlile et Atos Barbotière devant un doublé provisoire de la maison Touzaint (Ult’Im et Vendée Globe). Le 2* court à déjà passé les deux premiers tests avec la domination de Donatien et Pivoine. Le gros morceau (à plus de 100 partants) c’est le CCI* avec Charlotte Fuss et Anabolia en tête mais, jeux des coefficients oblige, les ¾ sont à moins de 10 points de la tête. On annonce un temps beau et chaud plus que nécessaire pour compenser les trombes d’eau subies ces jours derniers et pour assainir le bourbier.

Pages