Les articles

Onglets principaux

Au sujet des dotations

Suite à l’aumône des gains dans la coupe des nations du Pin les cavaliers ont réagi sous la plume toujours bien taillée d’Arnaud Boiteau (à lire ci après). La quadrature du cercle. Oui les cavaliers tirent la langue, pas tous. On peut faire une liste de cavaliers dont le niveau de vie est enviable quand d’autres sont sous le seuil de pauvreté. Les organisateurs ne sont pas mieux lotis et il semble illusoire de déshabiller les uns pour habiller les autres et peu sportif d’espérer une quelconque sélection naturelle.  La balle est très probablement dans le camp de la FEI si tant est qu’elle s’intéresse tant soi peu à notre sport. Pas sûr.

Arville

Arville vient de s’achever. Le 4* a été laminé par le rouleau compresseur allemand. Julia Krajewski et. Peu de présence français si ce n’est Bob Adenot présidant le jury et de très bons SF Samouraï du Thot en tête, Viamant du Matz en 2, Amande de B’Néville en 6 et Vittorio du Montet en 10. Le partenaire de Maxime Livio progressait ainsi de 50 places depuis le dressage !!  Maxime qui s’était imposé dans le dressage du 3*-S avec Casanova des Isles mais qui finira au pied d’un podium remporté par Thomas Carlile et Spring Thyme de la Rose une cartouche sûre pour le Mondial des 7 ans.
Cliquez ICI pour les résultats

Oli casse la baraque

Le numéro 1 mondial n'est pas pret d'être détronée, il vient de remporter 4 victoire internationales le même wee-end. Du jamas vu ! C'était un Burgham et avec des scores plus qu'enviables.

Le Lion sera à huis clos (CP)

Après s’être entretenue avec les instances préfectorales et sanitaires, l’association Le Lion Equestre - Mondial du Lion a pris la décision d’organiser le Championnat du Monde des chevaux de 6 et 7 ans de Concours Complet, du 15 au 18 octobre, sans public.
En juin 2020, l’association était encore optimiste. Des protocoles sanitaires avaient été préparés avec l’aide d’un bénévole, médecin infectiologue au CHU d’Angers. Toutefois la sécurité de tous étant la priorité, il demeure trop d’incertitudes liées à l’évolution de la situation sanitaire notamment pour la journée de cross qui est une véritable fête populaire.
Cette décision responsable a été unanimement prise par tous les membres du Conseil d’Administration. Les spectateurs ayant déjà acheté leurs billets seront contactés par le service billetterie. Les billets achetés pour cette 35ème édition seront valables pour l’année 2021.
Que les aficionados se rassurent, un dispositif exceptionnel sera proposé pour suivre l’ensemble du concours à distance.
Jean-François Arthuis, président du Lion Equestre – Mondial du Lion : « Cette 35ème édition du Mondial du Lion aura une saveur un peu particulière. C’est forcément un coup dur, car nous souhaitions trouver une solution pour accueillir notre public. Nous avons conscience des conséquences de cette décision mais nous pensons qu’elle est, à cette date, la plus réaliste, tant pour la sécurité de tous que pour l’aspect fnancier. Nous souhaitons soutenir la flière équestre : cavaliers, propriétaires, éleveurs qui défendront peut-être les couleurs de la France aux JO de Paris en 2024.
C’est pourquoi nous maintenons l’organisation de ce championnat du Monde. Pour réussir ce défi majeur, nous remercions d’ores et déjà nos partenaires privés et institutionnels qui nous soutiennent. »

Le pin, les autres épreuves (CP)

CCI3*-L Prix Région Normandie : Tim Price, le joyeux garçon

Il appartient à l'élite mondiale (actuellement n°2 mondial) et apprécie depuis longtemps les vertes prairies du Haras national du Pin. Certes, il ne garde pas un excellent souvenir des Jeux Equestres Mondiaux 2014 (où il avait dû abandonner) mais il aime toujours autant l'ambiance du Grand Complet. Venu avec femme (Jonelle, médaillée de bronze aux JO de Londres et redoutable compétitrice) et enfant, il montait dans cette épreuve un certain Happy Boy. Les spécialistes auront reconnu le Champion du Monde des Jeunes Chevaux de 7 ans 2019. Inutile de dire qu'à seulement 8 ans, Happy Boy a déjà son avenir tout tracé vers le plus haut niveau. Quelque peu malchanceux dans la Coupe des Nations FEI, Chris Burton (AUS) termine sur une note positive en prenant la 2ème place avec Leopard's Action. Thomas Carlile monte de nouveau sur le podium, cette fois associé à Cadet de Beliard.

CCI3*-S Prix Conseil Départemental de l'Orne : Stéphane Landois sous une bonne étoile

Le pensionnaire de l'Ecurie du Cerisier Bleu a tout simplement dominé de bout en bout cette épreuve. Il a su résister à la pression mise par son adversaire direct, Donatien Schauly, qui doit finalement se contenter de la seconde place. Stéphane Landois montait Chaman Dumontceau pour la seconde fois seulement, et confirme sa bonne entente avec l'ancien partenaire de la regrettée Thaïs Meheust, puisqu'il terminait début juillet 3ème du CCI3*-S de Jardy (FRA). Le couple s'offre également le Trophée Equistro en signant le meilleur cross bouclé en 6'15" (pour 6'17" imparties). L'insatiable Thomas Carlile monte une énième fois sur le podium grâce à Darmagnac de Beliard. A noter que l'élevage de Beliard, de Gérard Brescon, voit ainsi deux de ses jeunes produits s'illustrer au niveau international ce week-end. Arianna Schivo (ITA) se glisse dans un top 10 dominé par les français, terminant 7ème associée à Altesse de l'Ormeau. L'épreuve servait de support au circuit Top 7 récompensant les meilleurs chevaux de 7 ans. Dgin du Pestel s'impose sous la selle de Donatien Schauly devant Darmagnac de Beliard (T. Carlile) et Difda du Very (Raphaël Cochet).

CCI2*-L Prix Technibelt : Nicolas Touzaint, une victoire en or

Le plus titré des cavaliers français s'est tout de même offert une victoire ce week-end dans le CCI2*-L. Il était associé au cheval du Haras des Coudrettes, Absolut Gold HDC, qui n'avait pas couru depuis août 2019 et une belle 10ème place aux Championnats d'Europe en individuel. Autant dire que cette épreuve CCI2*-L constituait une reprise très en douceur pour le couple, de bon augure pour la fin de la saison. Le normand Astier Nicolas lui aussi effectuait sa rentrée avec son crack Alertamalib'Or. Eloigné des terrains de compétitions depuis octobre 2018, le bai semble avoir retrouvé tous ses moyens et sera très attendu lors des prochaines échéances. Même scénario pour le couple 3ème aujourd'hui, Matthieu Vanlandeghem et Trouble Fête*ENE HN, absent du circuit depuis juillet 2018. Jonelle Price (NZL) termine 4ème et première cavalière étrangère avec Faerie Magnifico.

Double Marseillaise

Il y avait une charge émotionnelle au Pin. Lisible malgré les masques. A la foi le souvenir du drame qui s’est joué là il y a à peine un an et les résultats détonants du camp français dans la coupe de nations. Une quatrième victoire pour les bleus en terre normande et les cinq premiers du classement individuel. Circulez, il n’y a rien à voir ! La domination était claire dès le dressage et n’a fait que s’amplifier pour finir à plus de 30 points devant les Hollandais et les Grands-Bretons. Les ex-aequo ont fini par être départagés. Nous avions misé sur Birmane et nous avions eu tort. L’expérience a parlé et Qing a été plus rapide de 3 secondes. Un cross très rythmé et vraiment superbe à voir hormis un fanion un peu litigieux  sur le n°15. Christo et Karim, qui écopaient chacun d’un seconde sur le cross restaient encore et toujours à égalité de points.  Le premier, plus rapide au CSO d’un seconde a finalement pris l’avantage au pied du podium. Un podium dont la troisième marche est occupée par une Gwen ravie de son Traumprinz malgré la barre de la veille sans laquelle ils auraient pu gagner.  Comme prévu le cross n’a pas été très sélectif.  86% des couples l’ont bouclé et 80% l’on fait sans incident. Les quelques déraillés se sont partagés sur le premier gué où il fallait bien dessiner sa courbe pour aborder les strings et le numéro 15 qui convenait à certains chevaux en 5+3 foulées et d’autres en 6+3. Restait à faire les bons mariages. En fait et c’est logique, c’est surtout la montre qui a joué. Il y eu 6 maxis dont 4 tricolores aux chevaux méritants : Traumprinz, Utrillo du Halage, Quoriano et Troubadour Campoux.  Rien du coté  Jung, Price, McEwen ou Birton ! Merci les amis. C’est toujours ça de pris car comme la suite de l’épidémie est incertaine, celle de la saison sportive l’est aussi.
Le point avec Michel Asseray dans la suite (cp)

Le Pin. Interview du coach

 

Le Pin. Les réactions du double vainqueur

 

Le Grand Complet acte III

Avec seulement 18 sans  faute dans le temps sur 93 partants le CSO a restructuré le classement au bénéfice de nos bleus. Tous sans faute les équipiers français prennent le large avec plus de 12 pts devant le Anglais et le Hollandais. En individuel le grand Jung a failli : 1 barre avec Rocana et deux avec Chipmunk. L’Allemand reste néanmoins en embuscade avec ses deux cartouches dans le top 10. Deux barres aussi pour Price / Weko qui chute de la seconde à la 16 place. Ecore pire pour la Suédoise qui avait fait si belle impression au dressage, 6 barres, De profundis !

Sans faute et avec la manière Quing du Briot et Birmane sont donc ex-aequo en tête.  Ils seront départagés sur le cross. Nous on met une pièce sur Birmane. Gwen qui était aussi 5ème au dressage se retrouve 10ème après une barre sur l’oxer n°5. Elle est talonné par Nico /Eboli qui progressent de 11 places. Belle progressions aussi pour les autres équipiers ex-aequo : Karim et Christo en 13ème position. Un cross sage s’annonce avec peut-être un maxi difficile, surtout pour ceux  qui auront fait les foufous dans la grimpette de début de tour.

Pages