Les articles

Onglets principaux

A la mémoire de Thaïs

Communiqué :
Nous vous convions pour une cérémonie en l’honneur de Thaïs le mercredi 11 septembre à 14h30 au :

Haras de La Coudraie 
8 rue Sainte Colombe 
27930 Irreville.

Pas de fleurs, mais nous vous proposons de soutenir une cause chère à Thaïs : 
https://www.leetchi.com/c/tous-solidaires-pour-gauthier

Vous êtes tous les bienvenus. Nous aimerions vous voir porter autre chose que du noir. 
Vous pourrez prendre la parole pour exprimer un bon souvenir, une anecdote.
Vous pourrez également afficher des photos.

Que dire ?

Toute la famille du complet est glacée d’horreur. On n’en peut rien dire à part toute notre amitié et notre soutien à Corine et Marco.
Nous pensons croire que Thaïs aurait voulu que l’histoire de ce sport qu’elle aimait tant continue de s’écrire. Sébastien le fait magnifiquement à Burghley avec une 9ème place au provisoire après un cross de toute beauté. Nous avons œuvré pour que demain il y ait des brassards noir sur le 5*. Les amis de Thaïs ont lancé le hashtag #rideforThais. Ça va être dur, mais la vie continue.

...

And the winners are....

Que ce sport est exaltant quand ça veut sourire. Que c’est dur quand ce n’est pas le cas. Trois Français dans les 10 premiers, ont devrait exalter et on n’y arrive pas. Christopher Six 4ème et révélation de ce concours suscite l’admiration autant que la frustration : ses deux secondes d’hier lui coutent le podium. Non vraiment même si on est loin de la déculottée de Strzegom cette édition des championnats d’Europe nous restera en travers de la gorge. L’éviction de Trompe l’œil d’Emery a commencé le travail de sape. Si vaillant sur le cross avec son cavalier si mur du haut de ses 24 ans, son petit bobo de crampon suite au sous-marin dans le deuxième gué fut dur à avaler. Idem pour les deux barres de Karim et Punch. On savait que le petit Anglo n’était plus la machine à sans-faute qu’il avait pu être par le passé mais tous les Français de bord de piste ou de fond d’écran voulaient y croire. Nico a alors relevé le gant remettant les bleus en selle avec un Absolut Gold à la hauteur des espoirs qu’il suscite.  Bref tout reposait sur les épaules de Thibaut à la fois pour la médaille individuelle et par équipes avec les espoirs les plus fous nourris par la belle georgette d’Oliver Townend sur la palanque. On pouvait y croire avec cette course plate à 40% de sans faute… Las dès le numéro 5 les médailles de bronze s ‘envolaient vers l’Irlande et le talentueux Cathal Daniels en individuel et vers la Suède par équipe. Depuis chez eux à Malmö, et à part Blair Castle en 2015, les Suédois sont toujours sur le podium. Les deux sésames olympiques sont donc pour la Suède et l’Italie. L’Allemagne reprend le flambeau à domicile : 4 médailles d’or par équipes sur 5 championnats, qui dit mieux ? Pour l’or individuel Jung n’avait droit à rien. Son quatrième titre individuel s’envola sur la sortie du double. Ingrid Klimke devient à égalité avec Pippa Funnel la seule à conquérir deux titres (qui plus est consécutifs) avec le même cheval, la classe et le charme en prime. C’était déjà à Luhmühlen (1999) deux ans avant un championnat en France (Pau). Le flambeau est transmis pour le Pin. On prépare l’avenir. Une double médaille en chocolat c’est bien mais que c’est frustrant !

Coup de bambou à la visite

L’ultime inspection amené son lot de surprises.  Cruising le cheval espagnol, Cosma pour l’Autriche, et le cheval Tchèque ont été retirés. November Night pour l’équipe d’Irlande également, le cheval de Sam Watson a été accepté après un passage en prison. L’équipe Irlandaise perdure mais voit ses chances de médailles se réduire grandement.
Vrai coup dur pour les bleus. Trompe l’œil d’Emery après son cross héroïque d’hier a contraint Alxis a jeter l’éponge après un passage en prison. L’équipe intègre donc désormais le score de Karim pour un total de 95,8 pts. Pour le moment c’est toujours la troisième marche du podium. On n’a droit à rien devant les Italiens et juste une barre devant la Suède.

Luhmühlen acte 3

71 concurrents, 44 sans incident, 20 maxis dont un avec un refus, 8 chutes (autant de cheval que de cavalier) dont 6 sur le même obstacle : le chef de piste a clairement raté sa copie. Pourtant c’était beau et intéressant à voir. Mike reste un de nos designers préférés mais le tour roulé trop large a changé la physionomie de ces championnats. Cet oiseau multicolore où le moindre coup de rêne droite transmutait les jambes en bois a de plus été le juge de paix et cela nous a quelque part arrangé quand London 52 allergique à l’eau comme un vieux poivrot mettait fin au tour de Laura Collett et permettait à Thibaut de se retrouver en bronze provisoire à 4,9 points de la tête toujours détenue par un époustouflant Jung et par la championne en titre toujours aussi gonflée et chanceuse. Et le colonel n’a pas été le seul à faire un chouette tour dans nos rangs. Initiés par Karim les bonnes performances se sont enchainées. Jean Lou a juste fait un tour de travail prometteur avec beaucoup de temps dépassé et une option improvisée après avoir accroché l’entrée du second gué. Bizarrement, il est arrivé la même chose à Christopher qui se retrouve à une magique 7ème place à seulement 9 points de maître Jung. Idem pour Alexis en version accentuée. Trompe l’œil a dû sortir le périscope pendant de longues secondes. La réactivité du cavalier pour ne s’en sortir qu’avec deux secondes de trop restera dans les annales de ce sport. Derniers à partir, Nico et Absolut Gold ont fait exactement ce pourquoi ils avaient  gagné leur ticket d’entrée pour une belle 12poistion provisoire.  Par équipe, toujours en tête les Allemands ont un  peu mangé leur capital. Ils n’ont que plus « que » 14,3  points d’avance sur les Anglais. Ils ont du intégrer le score de Dobowski à cause du temps dépassé du Colani Sunrise qui a payé sa rétivité dans la boite de départ. Mémé scénario pour les Anglais pour lesquels les points de Pippa comptent avec le déraillé  de Tina Cook sur le deuxième gué. Ils ont moins d’avance sur les 3èmes : nous à 0,8 points. La France est donc en route pour le bronze m’ais cela reste très serré même si on doit remercier Vittoria Pannizzon pour son Mim,  Malin Josefsson pour son chrono et Sam Watson pour sa panne de GPS dans le dernier gué qui donne aux bleus un poil de confort (mais guère plus d’une barre d’avance) par rapport respectivement à l’Italie, la Suède et l’Irlande. Plongeant de la 3ème à la 7ème place, les Belges ont fortement hypothéqué leurs chances de podium et de qualification olympique. C’est définitivement râpé pour l’Autriche, l’Espagne et la Finlande.

Rendez-vous demain.  Pour le complet et pour la France notre cœur galope.

Vous voulez une leçon ?

Le cross de Jung à Luhmühlen en route vers un probable quatrième titre Européen : un morceau d'anthologie.

Luhmühlen acte 2

Comme prévu, l’Allemagne a pris le large tant en individuel que par équipes. Deux reprises se sont très largement détachées des autres : Michi Jung / Chipmunk et Ingrid Klimke / Boby. De la grande maitrise équestre pour les deux franchement difficile à départager. Jung a néanmoins l’avantage en route pour un 4ème titre individuel. Premier second et 4ème les Allemands sont à 16,8 points d’avance sur les Anglais dont seul Townend et Cook sont dans le top 10 (les deux individuelle le sont aussi !). Les équipes suivantes Belgique, France, Irlande, Italie et Pays Bas se tiennent à 10 points : rien à l’approche d’un cross copieux. Côté français, tous ont joué leur rôle. Alexis et Trompe l’œil ont fait un très bon travail au trot. La suite les a empêchés de rentrer dans la première moitié du classement mais ils sont dans leurs points habituels et très remontés pour la suite. Menues fautes également pour Absolut Gold à mettre sur le compte de l’inexpérience mais globalement Nicolas peut être satisfait de sa 21ème place à 31,6 points. Il n’y avait rien à jeter dans la reprise de Christopher qui dans le top ten va pouvoir tenter sa chance avec Totem sans la pression de l’équipe. En quatrième place, le colonel va devoir assurer pour lui-même et pour l’équipe. Une équipe qui, on peut le parier, n’a que très provisoirement perdu sa place sur le podium.

Luhmühlen acte 1

Soyons clairs, on ne s’attendait pas à voir la Belgique en tête au soir du premier jour de dressage. Ils n’y seront certainement plus demain mais c’est pour eux un espoir de qualification olympique qui se profile et on s’en réjouit. Seconde l’Allemagne devrait par contre conforter sa position tandis que la troisième place provisoire de la France parait impossible à tenir (pour le moment), talonnées que nous sommes par les Italiens et surtout les Anglais.  Nos couples ont été capables du meilleur comme du pire. Punch était bien nerveux et Karim a joué la prudence. Avec la locomotion du poney, un harnachement changé au dernier moment et juge australien radin (à moins de 60 % !) il n’en fallait pas plus pour plonger dans le classement à 38,4 pts. Pour compenser cela, il fallait du très lourd. C’est ce qu’ont produit Thibaut et Qing. Une super reprise avec peut être juste un peu de faiblesse dans les appuyés. Une seconde place méritée ex-aequo avec Kaï Ruder à seulement 0,3 points derrière Laura Collett / London 52.   Ne nous attardons pas trop sur ces résultats très serrés du premier jour. Avec des poids lourds à venir comme Jung, Klimke ou Townend la tête sera à 5 points de mieux. Passons aussi sur la contreperformance de Jean Lou qui a dû trouver le temps long sur Utrillo, ils sont là pour l’expérience.

Euro 2019, c'est parti

Ca y est, les bleus sont rentrés dans le vif du sujet. Un bon tirage au sort les place en dixième position. Les Britanniques passeront jute après. Ces derniers restent l’équipe à battre même s’ils n’ont plus la même superbe après le retrait de Tom Mc Even. Comme nous avec Karim ils mettent avec Pippa leur remplaçant en ouvreur : des couples sûr sur le cross mais qui n’avaient pas eu leur sésame pour manque de performance au dressage. Idem pour les Allemands avec Dibowski. Voilà qui prouve que les stratégies s’orientent vers la gestion d’un cross sélectif et on dirait bien que Mike Etherington Smith n’a pas concocté une ballade de santé. Dans ce contexte on ne s’étonnera pas de la place de Thibaut Valette en 2ème qui avec une bonne performance mettra la pression sur les autres équipes, charge à Alexis de confirmer pour que Nicolas fasse les ajustements aux ordres y compris pour une chance individuelle. Tout cela semble bien ficelé pour aller chercher une médaille voire l’or par équipe qui manque au palmarès de Thierry. Pour les individuels Jean Lou et Christopher ce sera surtout un concours de maturation pour l’avenir mais sait-on jamais, il y a de la qualité à faire parler.

Les horaires
Jeudi

Karim 10h37
Thibaut 14h23
Jean Lou 16h01

Vendredi
Alexis 12h00
Christopher 14h15
Nicolas 14h38

Pages