Les articles

Onglets principaux

Saumur, acte 2

L’édition 2019 du CCI de Saumur commence à désigner ses champions, Nicolas Pertusa dans le 2*L, Pierre Texier dans le 3*S. Restent les CSO du 3*L dans leqeul la chine se rapproche de la quylification olympique et celui de « la grosse » qui ne devrait pas durer longtemps : ils ne sont plus que 23 sans compter que l’inspection des chevaux devrait voir une ou deux défections. Le cross a connu un lot normal d’incidents sans que se dégage une difficulté particulière. Comme prévu c’est le chronomètre qui a fait la différence sur un cross « twisty », roulé serré et avec un sol assez ferme.  Aucun maxi donc et il fallait être un génie de la pendule pour s’en rapprocher. A tout seigneur tout honneur c’est Jean Lou Bigot et Utrillo du Halage qui ont  été les plus rapides. Avec seulement 6 secondes ils ont fait un bond de 10 places dans le classement pour se retrouver à une barre et une seconde de la tête. Tout aussi rapide, mais avec une option sur la combinaison de la sablière trop étriquée pour la grande action de son cheval, Burton reste en tête. 

Il n’a droit à rien et peut rester serein, le CSO est la spécialité de Polystar qui est déjà sorti sur 145 en CSI 4*. Reste que Nicolas et Absolute Gold sont capables de faire un aussi beau CSO que leur cross l’a été. Victor Levecque et RNH MC Ustinov sont eux à une barre de la tête. Pour une première, ce serait déjà une grande performance pour eux que le podium provisoire reste en l’état.

Saumur, acte 1

Sur les quatre niveaux proposés à Saumur ce week-end, le 3* long a un peu des airs de jeux asiatiques puisque l’épreuve est l’unique étape européenne pour qualifier ces nations en vue de JO de Tokyo (On ne sait pas par quelle magie le précieux sésame peut leur être accordé sur ce qu’on appelait jusque-là un CCI2*.) Dans l’épreuve phare, c’est un triste et inquiétant record de faible participation puisqu’ils ne seront que 28  s’élancer sur le cross. Comme si ça ne suffisait pas nous avons perdu Lionel et Tactic à la première inspection. Un suspenseur qui n’a pas convaincu le véto de prison et l’histoire s’arrête cruellement là. Sur le dressage même si le notes ne le reflètent pas forcement, deux reprises sont clairement sorties du lot par leur dynamisme : dans l’ordre Christopher Burton / Polystar I et Victor Levecque / RNH MC Ustinov. Juste derrière on trouve Christopher Six / Totem de Brecey avec une prestation dans laquelle il n’y avait rien à jeter mais qui a dû attendre le travail au galop pour passer devant Nicolas Touzaint / Absolut Gold. Tout ce petit monde est novice à ce niveau sur format long. Ce sera donc l’inconnu sur un cross qui semble accessible malgré quelques profils originaux qui pourraient en surprendre quelques-uns. On peut sans trop se tromper mettre une pièce sur l’Australien qui n’est pas venu que pour faible du golf avec Neco Pessoa. Rappelez-vous du tour de Polystar à Arville l’année dernière…

Le Lion Grand National : CSO

Maxime ne regrette pas d’avoir redémarré  Opium de Verrières au Lion d’Angers. Il a survolé la compétition de bout en bout. Comme prévu le CSO  n’a pas fait dans la dentelle ressemblant plus à une configuration d’avant cross. Tous les sans faute sont dans le top 5 hormis Tess Heutière qui remonte à la douzième place.  Sur la manière, on retiendra surtout le parcours de Quoriano, sublime comme il sait l’être dans les bons jours. Du coup Anraud a profité de deux barres de Matheieu / Quickness et des 4 points de Tom / Atos Barbotière pour monter sur le podium derrière Maxime et Nico qui n’ont pas bougé depuis le dressage.  Belle victoire aussi du jeune Jean Teulère qui accumule les sans faute et s’adjugeait la pro1 avec Voila d’Auzay.

Le Lion Grand National : cross

Ce sport fait toujours mentir les prévisions : on attendait un cross facile sous la flotte et on a eu des incidents sous un soleil radieux ! Ceci dit avec plus du tiers des couples ont tenu les 6’35’’ impartie et l’hétérogénéité du niveau des partants a fait le reste. Peu de changement dans le top ten mis à part Tésor Mail qui a pris son temps et perdu 9 place, Kaiser qui a décidé de dérailler et Rapsodie éliminée par ce que son cavalier s’est trompé d’obstacle. Au total 6 couples n’ont pas été au bout, rien de méchant sauf pour Risotto Mail qui s’est donné un vilain coup de crampon. Il a été rapidement opéré dans une top clinique mais rien n’est joué et nous partageons l’inquiétude et soutenons de tout cœur la famille Meheust. Reste le sport : 5 couples dans la même barre pour un CSO que Jean Pierre Cosnuau ne va pas faire au rabais. Un tiercé gagnant Livio/Touzaint/Lemoine se profile mais il y a du monde derrière avec un Quoriano qui semble être dans un bon week-end et des clients comme Carlile ou Laghouag qui ont chacun deux chevaux dans le top ten.

Le Lion Grand National : dressage

L’avantage quand il y a 30 partants c’est qu’on peut regarder tout le monde et garder en mémoire les prestations de chacun. Parlons de notre équipe médaillée à Tryon. Qing faisait l’ouvreur de belle manière et sans pression ce qui lui valut une blague sur un changement de pied. On reverra le couple pour la prochaine étape avant l’ERM de Jardy ou Aix la Chapelle. Opium ensuite qui recevait le feu vert vétérinaire pour faire sa rentrée avait une fort belle reprise à 26,1 pts. qui a particulièrement plu à MC de Laurière qui gratifiait de couple à presque 78%. Les deux suivant sont à moins de deux points Trésor Mail derrière Eboli. Il y avait sans doute de bonnes raison de mettre l’entier de Sidney devant l’Anglo de Nico mais les chiffres en ont voulu autrement. Qu’importe tout est très serré. Mathieu Lemoine (sous un sympathique et touchant coaching de Cédric), Tom, Arnaud et Régis (entre autres) vont voit leur mot à dire. Le cross se déroulera sous la flotte. Tant pis pour le spectacle mais le sol en a besoin. Un cross renouvelé puisqu’il se court à main désormais à main gauche avec le hibou perché sur sa butte dès le n°2. Avec des distances qui n’obligent pas à ouvrir les chevaux à l’abord d’une difficulté dérobarde il est classiquement le plus abordable de l’année mais attention à l’excès de confiance.

Chatsworth ERM

Seul Français à Partir avec Arpège du Mancel, Astier Nicolas est remontés de la 25ème à la 12ème place malgré deux barres et une vingtaine de seconde en trop sur le cross. Il y a tout juste trois ans c’était la victoire de Piaf de B’Neville un affixe à nouveau à l’honneur cette année avec la quatrième place de Julia Krajewki avec la belle Amande. Rien cependant ne devant inquiéter Laura Collett qui s’est imposée facilement avec London 52. Communiqué à lire dans la suite.

Badminton, la finale

Quel épilogue ! Olly avait 5,3 points d’avance en rentrant sur le piste de CSO de Badminton soit une barre et trois secondes. Une barre à mi-parcours pour le suspense, une foulée de plus à improviser dans une ligne et à 23 centièmes près la victoire échappait à celui qui avait dominé la compétition jusque-là. C’était pour Piggy French et sa brave petite jument Vanir Kamira en embuscade depuis une quatrième place au dressage, ne concédant que deux secondes sur le cross et assurant un des rares sans faute dans le temps sur l’ultime test. Piggy courrrait son 25ème 5* sans jamais en avoir remporté un. Elle était passée près du bonheur il y a deux ans mais non, encore et toujours la victoire échappait aux anglais depuis 2015. C’est réparé, les britts exultent avec leur 92ème victoire à ce niveau (et dire que nous sommes fiers des 6 nôtres !). Deux années consécutives avec une victoire féminine, on pourrait y prendre gout ! Il reste que Townend a fait un concours exceptionnel terminant 2ème et 6ème. Exceptionnel et pourtant égalé avec un Burton 3ème et 4ème !

Joli tir groupé de nos frenchys. Une barre pour Sébastien, deux pour Clara  et ils finissent à un dixième de points l’un de l’autre repsectivement 27 et 28èmes heureux d’avoir bouclé ainsi leurs premiers Badminton.

Badminton Day 3

Quelle édition ! Sportivement ce 70ème cross de Badminton aura été l’un des plus captivants. C’était beau, avec de vrais choix techniques et sans cata. Les résultats sont ébouriffants. Olly est passé en tête avec Ballaghmor Class avec un tour autrement plus facile que celui qu’il avait fait avec le leader du dressage Cillnabradden Evo qui se retrouve 7ème. Deux chevaux dans le top ten à Badminton dont la tête avec une barre d’avance : waouh ! Que dire alors de Burto qui réalise le cross le temps parfait avec son premier cheval et le  plus rapide avec le second tous les deux dans le top 5, toujours avec un équitation absolument parfaite…  Piggy French / Vanir Kamira en deux, l’excellent Swallow Springs d’Andrew en 4, Tim Price / Ringwood Sky Boy en 6. Quel top ten de rêve. Et le grand Fox Pitt enfin de retour n’en est pas loin avec ses deux chevaux. Il ne manque que la légende qui s’est fait piégé comme tant d’autre sur le Shogun Hollow. Ils étaient 79 au départ (après le retrait de Bragg et Meade). Les ¾ ont fini et presque les 2/3 l’on fait sans faute aux obstacles donc 5 dans le temps. Seulement 4 couples ont été éliminés. Du côté français  Camille a préféré abandonner après que Tahina a perdu un fer. Clara et Sébastien ont en revanche parfaitement rempli de contrat et de belle manière. Si Sarah d’Arouges remonte de 5 places ce sont 29 qui ont été grappillées par Wont Wait et sa cavalière qui sont désormais le meilleur espoir tricolore en 27ème position. Place au CSO !

Badminton day 2

Scénario parfait pour l’anniversaire de la grande britannique ce n’est pas un record que Townend a fait tomber au dressage mais deux puisqu’après avoir décroché le meilleur score de l’histoire, il devient le premier à décrocher les deux première places. Vendredi après-midi, il prenait en effet la seconde place avec Ballaghmor Class à 21,1 pts tout près de lui-même, le juge autrichien le voyant même en tête avec le gris. C’est sur ce dernier, 5ème l’an dernier avant d’être second à Burghley que désormais tous les regards se tournent. Olly ne lâchera rien, il a gros à jouer. Gageons d’ailleurs qu’il laissera sa cravache au camion. Du côté de nos Frenchys Sébastien et Sarah d’Arrouges sont à 66%. 35èmes ils sont les seuls dans la première moitié du classement provisoire. Un classement qui va bien sûr évoluer avec un cross sur lequel le travail d’Eric Winter fait à nouveau l’unanimité et un sol qui permettra quelques maxis. A suivre sur équidéo (heures françaises) les cross de Camilles à 13h10, de Clara à 14h34 et de Sébastien à 16h38.

Pages