Nationaux

Open amateurs

Un grand bravo aux multiples champions célébrés lors de l’open amateur au Haras de Bouleries dans la joie et la bonne humeur et à ceux qui dans l'organisation ont donné le maximum pour que la fête soit russie. A l’heure du bilan, les avis sont mitigés. Pour beaucoup ce n’est ni le moment ni le lieu pour un tel évènement. Pour la période, il est vrai qu’atteindre les qualifications n’est pas évident sauf à brader le niveau et quid de la suite de la saison en terme de progression et d’objectifs ? Quelle idée de faire ça en même temps que les championnats club de Lamotte ? Les coaches ont du faire des choix douloureux. Pas évident non plus cette période estivale et ses chaleurs qui n’iront pas en s’arrangeant. Là, heureusement les cross se sont courus dans des conditions clémentes. Tant mieux pour ceux dont les chevaux étaient logés dans des écuries dépourvues de douches.
Certains diront que le site n’est pas adapté au CCE mais l’international de début de saison a largement prouvé que si. Peut-être a-t-on juste vu trop grand.
Quelle que soit la qualité des infrastructures et de l’organisation il y a un seuil de saturation et il est clair qu’avec 1700 couple la limite a été atteinte notamment pour les sanitaires, pour les aires de travail : il n’est pas possible que 50 couples amateurs à l’équitation parfois incertaine, dont des dresseurs qui dressent et des sauteurs qui sautent se partagent la même carrière. Limite aussi pour la circulation des piétons, chevaux et autres engins roulants. C’est un miracle s’il n’y a pas eu d’accident.  Enfin, par pitié, quand il n’y a pas de possibilité de connexion mobile sur le site mettre les infirmations et résultats en ligne ne suffit pas.

Gwen championne de France

 

Le Bilan de Vittel avec Thierry Touzaint

 

Subscribe to RSS - Nationaux