Nationaux

Le Lion Grand National : CSO

Maxime ne regrette pas d’avoir redémarré  Opium de Verrières au Lion d’Angers. Il a survolé la compétition de bout en bout. Comme prévu le CSO  n’a pas fait dans la dentelle ressemblant plus à une configuration d’avant cross. Tous les sans faute sont dans le top 5 hormis Tess Heutière qui remonte à la douzième place.  Sur la manière, on retiendra surtout le parcours de Quoriano, sublime comme il sait l’être dans les bons jours. Du coup Anraud a profité de deux barres de Matheieu / Quickness et des 4 points de Tom / Atos Barbotière pour monter sur le podium derrière Maxime et Nico qui n’ont pas bougé depuis le dressage.  Belle victoire aussi du jeune Jean Teulère qui accumule les sans faute et s’adjugeait la pro1 avec Voila d’Auzay.

Le Lion Grand National : cross

Ce sport fait toujours mentir les prévisions : on attendait un cross facile sous la flotte et on a eu des incidents sous un soleil radieux ! Ceci dit avec plus du tiers des couples ont tenu les 6’35’’ impartie et l’hétérogénéité du niveau des partants a fait le reste. Peu de changement dans le top ten mis à part Tésor Mail qui a pris son temps et perdu 9 place, Kaiser qui a décidé de dérailler et Rapsodie éliminée par ce que son cavalier s’est trompé d’obstacle. Au total 6 couples n’ont pas été au bout, rien de méchant sauf pour Risotto Mail qui s’est donné un vilain coup de crampon. Il a été rapidement opéré dans une top clinique mais rien n’est joué et nous partageons l’inquiétude et soutenons de tout cœur la famille Meheust. Reste le sport : 5 couples dans la même barre pour un CSO que Jean Pierre Cosnuau ne va pas faire au rabais. Un tiercé gagnant Livio/Touzaint/Lemoine se profile mais il y a du monde derrière avec un Quoriano qui semble être dans un bon week-end et des clients comme Carlile ou Laghouag qui ont chacun deux chevaux dans le top ten.

Le Lion Grand National : dressage

L’avantage quand il y a 30 partants c’est qu’on peut regarder tout le monde et garder en mémoire les prestations de chacun. Parlons de notre équipe médaillée à Tryon. Qing faisait l’ouvreur de belle manière et sans pression ce qui lui valut une blague sur un changement de pied. On reverra le couple pour la prochaine étape avant l’ERM de Jardy ou Aix la Chapelle. Opium ensuite qui recevait le feu vert vétérinaire pour faire sa rentrée avait une fort belle reprise à 26,1 pts. qui a particulièrement plu à MC de Laurière qui gratifiait de couple à presque 78%. Les deux suivant sont à moins de deux points Trésor Mail derrière Eboli. Il y avait sans doute de bonnes raison de mettre l’entier de Sidney devant l’Anglo de Nico mais les chiffres en ont voulu autrement. Qu’importe tout est très serré. Mathieu Lemoine (sous un sympathique et touchant coaching de Cédric), Tom, Arnaud et Régis (entre autres) vont voit leur mot à dire. Le cross se déroulera sous la flotte. Tant pis pour le spectacle mais le sol en a besoin. Un cross renouvelé puisqu’il se court à main désormais à main gauche avec le hibou perché sur sa butte dès le n°2. Avec des distances qui n’obligent pas à ouvrir les chevaux à l’abord d’une difficulté dérobarde il est classiquement le plus abordable de l’année mais attention à l’excès de confiance.

Pompadour 3

La page de Pompadour est déjà tournée et malgré une organisation un peu chaotique on  se réjouit d’y revoir le master Pro. C’est tôt dans la saison mais c’est toujours le couple en forme qui y est consacré. La règle a été confirmée cette fois-ci avec un Qing du Briot au top encore plus stable dans son attitude sur le plat, une mécanique bien huilée sous le capot et la magie qui fait la complicité des vieux couples. Ils peuvent espérer être à nouveau sur un podium européen cet été en Allemagne. Sinon, la révélation du week-end c’est Elvis. Le KWPN de Julien Guillot, vétérinaire de son état, avait déjà été remarqué au Pouget la saison dernière et à Lamotte cette année mais là le couple a éclaté au grand jour. Ce cheval est phénoménal dans les trois tests et ce n’est qu’une petite faute que plus d’expérience aurait gommée sur l’ultime obstacle du CSO qui les prive de podium. Ce sont Christopher Six et Totem de Brecey qui sont vice-champions de France mais absents du podium du Grand National faute d’équipe. Pas mal pour ceux qui étaient champions Pro 1 en titre et qui ce week-end ont cédé la place à un Remi Pillot aux anges. Quoriano complète le podium. Avec lui c’est un coup oui, un coup non et quand c’est oui c’est vraiment propre. Arnaud peut être satisfait de son concours d’autant que ses chevaux des Pro2 et Pro1 ont été exemplaires. Après des saisons de « petits jeunes qui montent » on pourrait en avoir de « vieux qui reviennent ». Ce pourrait être le cas d’un Jean Lou dont la qualité des chevaux n’a d’égal que la motivation. Prochaine étapes, Le Lion, course plate et dernière chance pour les nombreux qui sont encore à l’infirmerie de faire leur apparition. Pour certains c’est en bonne voie puisqu’on a vu le Prince de Gwen faire le cochon d’inde du dressage à Pompadour. En vue de l’échéance Européenne, mon petit doigt me dit qu’on aura une très bonne idée de la sélection avec ceux qui iront courir le 4* de Luhmühlen à la mi-juin (j’ai bien dit 4*).

Pompadour 2

Les cross des différents championnats ont été décisifs et il a fallu attendre les as jeunes élite pour que l’ouvreur n’aille pas au tapis. Dans « la grosse » le temps imposé de 6 minutes n’a été respecté que par 7 couple ce qui n’est pas si mal pour le concours corrézien avec un déroulé plus fluide qu’à l’habitude. Pas de juge de paix mais comme prévu la première combinaison a vu son lot de 20 points. Il faut dire qu’une pointe placée en dénivelé rend moins appétissant le passage entre les fanions. Dans le top 5 du dressage seule Thomas a rétrogradé Birmane ayant gagné deux points de temps et perdu autant de places. Un tour encourageant pour la 8 ans. Qing du Briot continue de caracoler en tête avec un premier cross depuis les JEM à la mode.  Avec quelques secondes de temps dépassé, Thibaut n’a désormais pas le droit à la barre sur ses 3 poursuivants. Seconds au provisoire, Julien Guillot et le beau Elvis ne prennent qu’une seconde et déroulent un superbe 3ème cross au niveau pro élite/**** (Déjà 6ème à Lamotte et 3ème du CCI****S du Pouget). Les derniers Champions de France Pro 1, Totem de Brecey et Christopher Six pointent à la 3ème place avec un maxi. Quoriano et Arnaud Boiteau ferment le quatuor des moins de 30 points avec un maxi également.

Subscribe to RSS - Nationaux